L'émergence des accréditations : origine et efficacité d'un label

par Benoît Cret

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Christine Musselin.

Soutenue en 2007

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Les étudiants ne peuvent « essayer » les diplômes ou les établissements pour choisir le meilleur d’entre eux. Le choix ne peut reposer sur la multiplication des expériences, sur leur répétition et leur comparaison. Les agences d’accréditation seraient là pour "aider" les consommateurs en les dotant d’équipements distinctifs, les labels, qui auraient pour fonction de lever l’incertitude sur la qualité des services échangés. Notre recherche questionne la "fonction de certification" des agences d’accréditation en les considérant non pas comme de simples courroies de transmission, mais comme des organisations dynamiques qui définissent et modifient en partie ce qu’est la "bonne mesure" de la qualité des diplômes et des établissements. Comment les agences d’accréditation AACSB, AMBA et EQUIS ont-elles pu devenir robustes aussi rapidement dans l’espace circonscrit des business schools ? Par "robuste", nous désignons la qualité du processus par lequel ces trois organisations ont réussi en huit ans (1997-2005) à stabiliser un quasi-monopole de l’accréditation. Pour ce faire, nous distinguons la question de la genèse des agences, des questions de leur persistance et de leur efficacité. Nous explorons la naissance des trois agences, puis nous étudions la mise en œuvre des trois processus d’accréditation associés à l’intérieur de six Business Schools, trois françaises, trois anglaises. Cela nous amènera à questionner la notion de confiance. Nous considérons enfin les "labels" comme des catégories de pensées collectives, ce qui implique de questionner la notion de croyance pour résoudre le problème de la genèse et de l’efficacité des agences d’accréditation.

  • Titre traduit

    ˜The œrise of accreditations : origin and efficiency of a label


  • Résumé

    Students cannot “try” or “experiment” degree curricula in order to choose the best of them. Henceforth their choice cannot rest on experience, repetition and comparison. The accreditation agencies aim at helping them equipping them with distinctive “labels”, thus helping them make their choice. The “labels” would then help reduce the uncertainty on the quality of the services that are exchanged within the market. The subject of the PhD deals with the creation and the increasing role played by the three main accreditation agencies within Europe : AACSB (the Association to Advance Collegiate Schools of Business), EQUIS (the European Quality Improvement System) and AMBA (the Association for MBAs). The main problem may be formulated as follows : how could these agencies gain legitimacy so swiftly ? The research distinguishes two main questions : -The one that deals with the genesis of the accreditation agencies, - And the one that deals with their persistence and their efficiency. First we highlight and compare the so-called diversity of the expansion of the three agencies. Then we focus on the the impact of the three accreditation processes within three French “Grandes Écoles” and three English Business Schools. This will lead us to explore the notion of trust (within the accreditation agencies, the accreditation process and the accreditation themselves). Finally, the “labels” will be considered as a collective form of classification that will enable us to deal with the problems of genesis and efficiency.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (488 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 457-481. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.