Le football informel d'esplanade : une étude de sociabilité sportive dans la France du début du XXIe siècle

par Alexis Trémoulinas

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Forsé.

Soutenue en 2007

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Il s’agit, en partant d’un objet d’étude original, le football informel d’esplanade, d’approfondir les connaissances sur la sociabilité. Le football informel d’esplanade rassemble des joueurs, inconnus ou non, sur des esplanades aux portes des grandes agglomérations, pour des matchs de football auto-arbitrés. Trois groupes sont étudiés sur trois esplanades : - des banquiers (Pershing, Paris), - des ouvriers d’une usine de vilebrequins (Méons, Saint-Etienne), - des ouvriers éclatés entre diverses situations et entreprises (Etivallière, Saint-Etienne). La méthode principale consiste en une observation participante de longue haleine (Juin 2004-Août 2006), complétée par des entretiens (n=53). Les caractéristiques particulières de ce football permettent d’envisager deux directions principales pour approfondir l’étude des sociabilités sportives contemporaines. Une première direction où il s’agit de prendre au mot G. Simmel quand il fait de la sociabilité « la forme ludique de la socialisation » [1908]. Le football informel d’esplanade offre ainsi un terrain pour comprendre les ressorts complexes de l’identité et de la socialisation. Deux chapitres approfondissent ces questions. D’abord, je confirme les travaux de Michèle Lamont sur l’érection, en France, d’une frontière ethno-raciale sur base morale. L’apport réside dans le terrain (sportif) et la méthodologie utilisée (confronter des observations aux entretiens). Ensuite, je m’intéresse aux reconfigurations de l’identité masculine. Une deuxième direction envisage de traiter, dans la lignée des travaux de Forsé et Parodi [2004] du problème de la construction d’un ordre social, ici local.

  • Titre traduit

    Informal soccer games : a study in sociability in France's first years of the 21st century


  • Résumé

    How sport interfere with race ? Several parts of my PhD dissertation are in-depth studies of these very issue. The inquiry I made in France, especially in Saint-Etienne, made race central to my thinking about the possibilities for justice in the civil sphere. Race is a difficult topic, especially for French social scientists, because it brings back several parts of our history many people want to conceal. Since a recent date, the ideas of the time had it that it was forbidden to talk about race, class and religion in France and their relationships. Several problems are indeed intertwined when we look at these issues: in an imbalanced society such as French one, it is however obvious that people from certain countries suffer from several discriminations. My results are clear : unless it was not a conviction first but my real observations won over me to the conclusion that lines, especially racial ones are sharpening in France. Race, social order and democracy are linked together into issues I have dealt with through my study of soccer games. It is not only about scientific knowledge of society. Moreover, even if sociology does not belong to politics, it addresses issues which must be addressed if we are to live in peace with those unlike ourselves. I believe one can understand civil unrest for example through such objects as informal soccer games. Why they are safety waves for those players, in a context of racial strives and fragmentation of the working classes ? How these players settle their disputes ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (454 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 447-454

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.