L'Etat portugais et les Portugais en France de 1957 à 1974

par Victor Pereira

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Serge Berstein.

Soutenue en 2007

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Les États-nations se sont formés sur la territorialisation du pouvoir, la sédentarisation de la population et la maîtrise des frontières du territoire. Ils ont essayé de contrôler étroitement les mouvements des individus. La plupart des Etats autoritaires interdisent à leurs ressortissants d’émigrer ou restreignent fortement ces expatriations. Ce fut le cas de la dictature qui perdura de 1926 à 1974 au Portugal. En dépit des interdictions légales, un million et demi de Portugais émigrèrent entre 1957 et 1974, dont environ 900 000 en France. Ce mouvement de population s’articulait avec la croissance et la modernisation économiques que connut alors le pays. Cette thèse ne cherche pas à décrire comment le phénomène migratoire a participé à la modernisation de l’économie et de la société portugaises. Il prétend plutôt éclairer les tensions au sein de l’État portugais à propos de la modernisation. À travers l’étude de la politique publique d’émigration, il s’agit de comprendre comment un changement de référentiel global s’opère au sein d’un système politique autoritaire louant la stabilité et imprégné d’une culture politique réactionnaire. L’étude de la politique publique d’émigration offre donc un regard privilégié sur le fonctionnement de l’État portugais lors des dernières années du régime autoritaire. Les rapports tissés entre l’État portugais et ses migrants en France permettent également d’éclairer le pouvoir qu’exerçait le régime sur toute la population portugaise. Nous montrons notamment que l’inefficacité de l’action publique et la fragilisation de la population se trouvaient au fondement de la dictature.

  • Titre traduit

    The Portuguese State and Portuguese people in France from 1957 to 1974


  • Résumé

    The nation-states were based on the territorialization of the power, the settling of the population and the control of the borders. The nation-states tried to control narrowly the movements of their subjects. Authoritative States forbade their nationals to emigrate or drastically restricted their expatriations. This was the case of the dictatorship which took place in Portugal from 1926 to 1974. In spite of legal prohibitions, approximately 900 000 Portuguese emigrated in France between 1957 and 1974. This flow of population was linked with the economic growth and the modernization of the country. This thesis does not seek to describe how the migratory phenomenon took part in the modernization of the Portuguese economy and society. It rather claims to clarify the tensions within the Portuguese State linked with the modernization. Studying the public policy of emigration, we aim to understand how an authoritative political system seeking for stability and impregnated by a reactionary political culture can change. The study of the emigration’s public policy also allows a privileged point of view on the Portuguese State during the last years of the authoritative regime. The relationship between the Portuguese State and its migrants in France also makes it possible to clarify the power that the State exerted on all the Portuguese population. We would examine in particular how the inefficiency of the public action and the weakening of the population were the base of the dictatorship.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par SciencesPo, Les Presses à Paris

La dictature de Salazar face à l'émigration : l'Etat portugais et ses migrants en France, 1957-1974


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (892 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Sources et bibliogr. p. 815-873. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par SciencesPo, Les Presses à Paris

Informations

  • Sous le titre : La dictature de Salazar face à l'émigration : l'Etat portugais et ses migrants en France, 1957-1974
  • Dans la collection : Sciences Po
  • Détails : 1 vol. (450 p.)
  • ISBN : 978-2-7246-1271-4
  • Annexes : Bibliogr. p. [429]-445. Notes bibliogr. en bas de page. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.