L'homme dénaturé : l'anthropologie polémique de Jean-Jacques Rousseau

par Rudy Le Menthéour

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean-François Perrin.

Soutenue en 2007

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    Il s'agit de montrer l'interdépendance entre la théorie de la dénaturation élaborée par Rousseau et sa stratégie polémique. La première partie s'attache à la distinction entre l'amour de soi et l'amour-propre, qui constitue un exemple de la bataille sémantique que Rousseau livre contre ses adversaires philosophiques. La recherche des sources cède la place à l'approche de cette lutte pour l'assignation du sens. La deuxième partie analyse la façon dont Rousseau détourne le discours médical, en s'opposant à la nouvelle anthropologie médicale. Bien qu'il réfute le diagnostic de mélancolie destiné à dévaloriser sa théorie de l'homme, il s'inspire du modèle de l'ennemi pour élaborer sa propre hygiène des passions et concevoir le projet d'une "morale sensitive". La troisième partie aborde un nouvel enjeu de la polémique : l'éthos, dont Rousseau use à merveille et qu'il parachève en faisant "profession de véracité", selon une perspective spirituelle. Cet éthos non classique le conduit à une innovation majeure, qui consiste à confondre posture rhétorique et figuration de soi. Cette étude a pour ambition de replacer la stratégie polémique au cœur de la pensée des Lumières, et notamment du système politique et moral de Rousseau.

  • Titre traduit

    The denatured man : Rousseau's polemical anthropology


  • Résumé

    This thesis will attempt to illustrate the strong link between Rousseau's theory of denatured man and his polemical strategy. The first part deals with the distinction between self-love ("amour de soi") and self-liking ("amour-propre"), which is an example of the semantic battle between Rousseau and the "Philosophes". The research on the sources gives precedence to a close approach to this fight for significance. The second part analyses the way Rousseau paradoxically assimilates the medical discourse in order to oppose the new medical anthropology. Even though he denies the diagnosis of melancholy which undermines his theory of man, he draws upon the enemy's concepts and methods to work on his own hygiene of the passions and plan his new "sensory morals". The third part broaches another object of the controversy, namely the ethos. Rousseau masters this rhetorical device and conveys it an utmost efficiency thanks to his "profession of truth", in tune with his spiritual quest. This unconventional ethos leads him to a major innovation : the deliberate merging of rhetorics and self-representation. This study aims at putting polemical strategy back into the core of the thought of Enlightenment, and notably Rousseau's political and moral system.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (626 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 587-613. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2007/54
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.