L'art irlandais contemporain face au post-modernisme : évolution et dislocation des rapports de l'œuvre à l'identité nationale

par Valérie Morisson

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Patrick Chézaud.

Soutenue en 2007

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette recherche interroge l'existence d'un art postmoderne en République irlandaise et en Irlande du Nord. Le nationalisme culturel qui marqua l'Irlande de la deuxième moitié du XIXe siècle et d'une grande partie du XXe siècle ainsi que les "Troubles" qui secouèrent l'Irlande du Nord expliquent une production artistique nationale. Les artistes du XXe siècle ont tenté d'importer et d'adapter des styles internationaux: le modernisme puis, selon certains critiques, le postmodernisme. Une fois le postmodernisme artistique défini, nous verrons dans quelle mesure il peut éclairer le travail d'artistes irlandais. Nous insisterons sur la présence d'une iconographie nationale dans les travaux des artistes que la critique estampille comme postmodernes. Le postmodernisme ne peut se comprendre que dans ses rapports au modernisme. Ce dernier ne s'étant guère implanté en Irlande, le postmodernisme n'est que peu approprié pour décrire les productions artistiques des années 1980 en Irlande. Nous démontrons que le XXe siècle a vu des débats répétés sur la nature irlandaise des œuvres. Pendant la période marquée par le nationalisme, les arts ont véhiculé des valeurs et une idéologie nationales. Les artistes et les historiens de l'art ont parfois légitimé l'abstraction en la reliant à l'art celte et à la culture nationale. Les artistes contemporains héritent des débats sur la nature irlandaise de l'art. Les stratégies de détournement, le goût de la parodie et les opérations de montages dans l'art des années 1980 à 2000 délimitent un art post-nationaliste et non pas postmoderne. L'art contemporain demeure lié à l'histoire nationale mais interroge la construction de l'identité nationale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (510 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 487-498

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2007/53
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.