L'art irlandais contemporain face au post-modernisme : évolution et dislocation des rapports de l'œuvre à l'identité nationale

par Valérie Morisson

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Patrick Chézaud.

Soutenue en 2007

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    Cette recherche interroge l'existence d'un art postmoderne en République irlandaise et en Irlande du Nord. Le nationalisme culturel qui marqua l'Irlande de la deuxième moitié du XIXe siècle et d'une grande partie du XXe siècle ainsi que les "Troubles" qui secouèrent l'Irlande du Nord expliquent une production artistique nationale. Les artistes du XXe siècle ont tenté d'importer et d'adapter des styles internationaux: le modernisme puis, selon certains critiques, le postmodernisme. Une fois le postmodernisme artistique défini, nous verrons dans quelle mesure il peut éclairer le travail d'artistes irlandais. Nous insisterons sur la présence d'une iconographie nationale dans les travaux des artistes que la critique estampille comme postmodernes. Le postmodernisme ne peut se comprendre que dans ses rapports au modernisme. Ce dernier ne s'étant guère implanté en Irlande, le postmodernisme n'est que peu approprié pour décrire les productions artistiques des années 1980 en Irlande. Nous démontrons que le XXe siècle a vu des débats répétés sur la nature irlandaise des œuvres. Pendant la période marquée par le nationalisme, les arts ont véhiculé des valeurs et une idéologie nationales. Les artistes et les historiens de l'art ont parfois légitimé l'abstraction en la reliant à l'art celte et à la culture nationale. Les artistes contemporains héritent des débats sur la nature irlandaise de l'art. Les stratégies de détournement, le goût de la parodie et les opérations de montages dans l'art des années 1980 à 2000 délimitent un art post-nationaliste et non pas postmoderne. L'art contemporain demeure lié à l'histoire nationale mais interroge la construction de l'identité nationale.


  • Résumé

    This research questions the idea of a postmodern Irish art. The irishness of Irish art is due to the cultural nationalism that marked the late XIXth and XXth centuries as well as to the Troubles in Northern Ireland. However secluded they felt and were, XXth century artists endeavoured to import international styles and practices (modernism first and postmodernism). We shall give a tentative definition of postmodernism and underscore its relation to modernism. If some characteristics of postmodernism can be observed in the work of some artists working in the 1980-90s, their iconography remains rooted in their national culture. As there was no such things as modernity or avant-garde in Ireland, the word postmodernism seems hardly relevant to describe contemporary Irish art. Throughout the XXth century the lrishness of Irish Art has been debated. During the first half of the century art was permeated with the ideological values of the nationalistic state. Artists and art historians have constantly legitimated abstraction by linking it to Celtic art. Irish contemporary artists are aware of those debates and question the construction of their national identity. Therefore their taste for parody, quotations and collages stems not so much from the influence of postmodernism as from what we shall call postnationalist aesthetics. If contemporary art is still rooted in national history and Irish politics, it explores the links between the image and national identity.

Consult en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (510 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 487-498

Where is this thesis?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2007/53
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.