L'apprentissage du prétérit et du présent perfect dans le cadre scolaire : étude extensive chez les apprenants francophones du secondaire et des étudiants du supérieur

par Coralie Payre-Ficout

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean-Pierre Chevrot.

Soutenue en 2007

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    Ce travail de thèse aborde la question de l'acquisition du prétérit et du present perfect par des francophones. La question essentielle qui a guidé nos recherches a été de savoir quelles étaient les difficultés des apprenants dans la maîtrise de ces deux paradigmes verbaux et de tenter d'en cerner les causes. Les analyses et les résultats s'appuient sur des données écrites recueillies à partir d'un corpus de textes, de deux études expérimentales de traduction, d'une tâche de complétion et d'une tâche mesurant la capacité des apprenants à distinguer les deux valeurs du passé composé. Au cours de notre recherche, nous avons également observé l'influence de certains facteurs dans la réussite de l'apprentissage des deux paradigmes verbaux tels que la fréquence du verbe anglais ou le temps source du verbe français. L'observation des erreurs des apprenants a mis en lumière deux tendances contradictoires liées au type de tâches proposées. En tâche de traduction et en production libre de textes, ils produisent de nombreuses séquences verbales composées (have play). Ces types de tâches favoriseraient le recours au transfert. Les apprenants utiliseraient alors comme seul repère un repère morphologique – l'opposition forme simple/forme composée du français. A l'inverse, en tâche de complétion, une autre tendance se manifeste qui se caractérise par la production de nombreuses formes verbales simples (play). Les résultats de l'expérimentation dans laquelle nous avons mesuré la capacité des apprenants à distinguer les valeurs du passé composé suggèrent que les difficultés liées au transfert des temps composés du français pourraient être en partie résolues par l'enseignement de ces valeurs.

  • Titre traduit

    An extensive study of the acquisition of the simple past and the present perfect by French secondary school learners and university students in a school context


  • Résumé

    This thesis focuses on the acquisition of the simple past and the present perfect by French second language learners. The central issue underlying our research was to investigate the difficulties encountered by the learners and their possible causes. The analyses and the results are based on written data collected from various sources: free text writing, two experimental translation studies, a sentence completion task and a study which aims to measure the French learner's capacity to distinguish the two values of the passé composé. During our research, we also observed the influence of some factors such as the frequency of the English verb and the tense of the French verb. The observation of the learners' errors shed light on two opposite tendencies in correlation with the tasks undertaken. The learners produce lots of compound verbal forms (have play) when they have to do free-text writings or when they have to translate French verbal forms into English. These kinds of tasks seem to induce them to transfer the use of the French past forms into English. The learners use morphology and the distinction between compound and simple forms as a unique reference point. On the contrary, when the learners are faced with a completion task, another tendency appears which consists of the production of simple verbal forms (play). The results of the task in which we investigated the French learners' capacity to distinguish the two values of the passé composé suggest that the difficulties linked to the transfer of French compound tenses may be resolved by the teaching of these two values.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (301 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 267-276

Où se trouve cette thèse ?