Littérature et engagement au Mexique : Carlos Monsiváis, polygraphe et homme de parole

par Raphaëlle Berguerand

Thèse de doctorat en Etudes romanes, mention espagnol

Sous la direction de François Gramusset.

Soutenue en 2007

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Litterature and engagement in Mexico : Carlos Monsiváis, a polygraph and man of language


  • Résumé

    Lire l'œuvre polygraphique et protéiforme de Monsiváis, c'est remettre en cause les idées reçues et entrer dans une nouvelle problématique de l'engagement. L'œuvre de Monsiváis se trouve partagée entre le dire et le faire, entre une intention critique et un appel à d'autres modes de conduite. L'écrivain se situe à mi-chemin entre l'écriture de la mémoire singulière d'une époque et la réflexion sur les problèmes de la société actuelle afin de participer à sa transformation. Il se livre en effet à une construction nouvelle des différents phénomènes culturels. L'œuvre et l'action de Monsivàis s'organisent autour de deux grands pôles: l'avènement d'une nouvelle culture et l'écriture d'une autre histoire. La réécriture monsivienne de la culture et de l'histoire invite à penser d'une manière nouvelle l'être au monde d'un homme de lettres mexicain, c'est-à-dire son engagement. Le geste de l'engagement, de la "mise en gage" détermine des choix d'écriture et contraint des modes de lectures. L'invocation d'autres codes esthétiques et littéraires transforme l'acte de lecture en une expérience de liberté. Monsivàis offre une prose qui remet en question les certitudes et toute notion de savoir constitué. Il incite le lecteur à construire un ou plusieurs sens, à partir des éléments apportés et à s'engager lui-même dans cet acte. Écrire le passé c'est s'inscrire personnellement dans l'avenir de la lecture; c'est dépasser sa propre finalité et justifier son existence en tant que membre d'une réalité plus vaste. Le travail de la mémoire est alors une nécessité existentielle et la connaissance des événements participe de l'identité mexicaine. Chez Monsivàis, la littérature se définit en fonction du travail qu'elle sollicite. La littérarité d'un texte dépend de la qualité de l'expérience qu'il suscite. Finalement, Monsivàis renouvelle le concept de littérature engagée. Il n'incite pas à l'action directe mais à une évolution personnelle et intérieure, à travers le langage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (402 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 383-394. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2007/44
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.