La persistance du non-marchand dans l'appropriation des médias et des TICs en Russie post-soviétique

par Ilya Kiriya

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Bernard Miège.

Soutenue en 2007

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Résumé

    La thèse étudie le phénomène de l'appropriation des communications en Russie post-soviétique avec un objectif de comprendre dans quelle mesure les mécanismes non-marchands sont présents dans le domaine de l'appropriation des communications et comment ces mécanismes, s'inscrivent dans le système politico-économique de la société russe. La thèse est découpée en quatre parties. La première partie théorique synthétise les travaux sur les usages des médias et des TICs en vue de comprendre la notion des modes d'appropriation et ensuite inscrit ces modes dans le cadre de la distinction entre le domaine marchand et non-marchand ainsi que dans le contexte du développement. La deuxième partie se concentre sur les traditions communicationnelles et les formes économiques des communications dans leur continuité historique en Russie pré-soviétique et soviétique. La troisième partie de la thèse se concentre sur l'analyse du domaine des communications en Russie. En commençant par des raisons communicationnelles de la chute de l'URSS, elle traite progressivement du rôle de l'Etat dans l'industrie post-soviétique des communications, de l'analyse du tissu industriel et, enfin, l'analyse de l'action des usagers. La dernière partie de la thèse replace des éléments de la troisième partie dans le cadre des trois problématiques : le rôle de l'économie non formelle dans le cadre non-marchand de l'économie communicationnelle russe, la classification des stratégies et des éléments non-marchands d’après la grille de lecture élaborée dans la Partie I et l'analyse du modèle communicationnel russe dans le contexte du développement.

  • Titre traduit

    The persistence of non-market elements in appropriation of media and ICT in postsoviet Russia


  • Résumé

    PhD researches the phenomenon of communication's appropriation in postsoviet Russia. It focuses on the objective to understand the role of non-market mechanisms in media appropriation and their correspondence with the politico-economic system of Russian society. This research is divided on four parts. The first one focuses on the theoric approach to the appropriation and relies this approach to the problematic of market and non-market exchanges and to the development question. The second part describes communication traditions and economic forms of communications in soviet and presoviet Russia. The third part analyse the communicational reasons of USSR collapse and describes the State role, the pattern of communication industry and the user's role in communication development of postsoviet Russia. The latest part replaces the third part's elements in new context : non-formal economy, non-market economy and development.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (470 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 442-461

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2007/41
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Echirolles, Isère). Bibliothèque Yves de la Haye.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 07/5

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007GRE39041
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.