Le poète, son commentateur et leur public dans les "Amours" de Pierre de Ronsard commentés par Marc-Antoine de Muret (1553)

par Fabienne Dumontet

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Francis Goyet.

Soutenue en 2007

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    Comment s'articule, dans la lecture littéraire, le jeu entre un savoir positif des textes comme le serait la philologie, et ce qui lui échappe du côté de la création ou de la réception ? On questionnera particulièrement cet instrument de lecture qu'est le commentaire et le type de connaissance, de méthode, de légitimité, de langage, de public mobilisé. Notre enquête s'est fixée sur une grande période d'effervescence philologique, linguistique et littéraire, la Renaissance, et sur un cas problématique : le commentaire des Amours de Pierre de Ronsard par son ami et contemporain Marc-Antoine de Muret en 1553. On montre alors comment le commentateur, investi d'une mission de réconciliation nationale autour de la figure du grand auteur, assume cet idéal d'une communication du tout et de la partie, au particulier et au commun. Sa méthode est souple et tout en connivence avec l'auteur, dont il traque les ineffables conceptions, avec le lecteur, qu'il cherche à séduire et à instruire (si ce n'est l'inverse), et avec la langue française à illustrer. Il s'accorde enfin avec le projet lyrique et le sujet érotique du recueil, invitant le public à un ajustement du regard, une pratique de soi et un usage des plaisirs que procure la lecture

  • Titre traduit

    The poet, his commentator and his audience in Amours by Pierre de Ronsard commented by Marc-Antoine de Muret (1553)


  • Résumé

    How do, positivist knowledge of the texts, like philology pretends to be, and that which escapes on the side of creation and reception, articulate ? With this in mind, we will question the commentary as a reading instrument more specifically the type of knowledge it provides, the type of method used, its legitimacy, its language, the targeted public. Our investigation focused on a prolific period, philologically, linguistically and literarily, the Renaissance, and on a problematic case: the commentary of Amours by Pierre de Ronsard by hi: scholarly friend Marc-Antoine de Muret in 1553. We will show how the commentator, on a national reconciliation mission around the figure of the famous author, endorses the ideal of a communication from the whole and the part to the particular and the common. His flexible method shows a strong connivance with the author, when tracking down his unspeakable conceptions; with the reader, by trying to seduce and instruct him; and with the French language when illustrating it. Finally he echoes the lyric project and the erotic subject of the compilation, inviting his audience to an adjustment in views, a practice of self and an indulgence in the pleasures of reading.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (508 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 449-476

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2007/38
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.