L'oeuvre fictionnelle de Manuel Rivas : une poétique de la frontière

par Catherine Puig

Thèse de doctorat en Langue et littérature romanes

Sous la direction de Georges Tyras.

Soutenue en 2007

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    Ecrivain reconnu dans le panorama littéraire espagnol contemporain, Manuel Rivas, originaire de la Galice, entend bien par et dans l'écriture resserrer les liens d'une diaspora éclatée de par le monde à cause d'un exil économique et politique et faire connaître son univers aux lecteurs hispanophones et étrangers. C'est en déambulant à la frontière entre différents territoires-la nouvelle, le roman, l'article journalistique, les photos -qu'il explore un même espace, la Galice d'hier et d'aujourd'hui et son histoire traumatique. Il s'agit dans cette étude de mettre en relation cette mise en scène du processus diasporique avec les procédés d'écriture et les stratégies narratives de l'auteur. En effet, une double dialectique apparaît dans la construction de l'espace et du temps fictionnels : une tension entre l'éclatement et l'enracinement, entre le passé et le présent, se fait jour au cœur des textes. Les passages-intergénérationnels ou d'une langue à l'autre - en terme d'héritage, de transmission, de traces, de contaminations et de transgressions, sont l'un des axes essentiels de l'écriture. Quant aux frontières, vues dans leurs franchissements et "brouillages", elles semblent constitutives d'un même processus : réhabiliter un peuple et sa culture mais aussi revendiquer un espace de création novateur dans lequel se brouillent les pactes de lecture et les codes sémiotiques, mais également se récupèrent les mémoires plurielles, les paroles et les silences. La poétique de la frontière, qui favorise l'hybridité, l'hétérogénéité et le métissage, participe donc de la rénovation du roman espagnol contemporain et fonde l'identité d'un homme, d'un citoyen et d'un écrivain.

  • Titre traduit

    The fiction of Manuel Rivas : The poetics of the frontier


  • Résumé

    A major writer in contemporary Spanish literature, Manuel Rivas was born in Galicia. Through and inside his writing he has aimed at tightening the bonds of a diaspora that was scattered all over the world due to political and economic exile, and make his universe known to both hispanophones and non-Spanish speakers. Wandering at the borders of differents territories-short stories, novels, presse articles, photographs- he has explored one specific space: the past and present of Galicia and its traumatic history. This study aims at establishing the connections between the authors's representation of the diasporic process and his writing techniques and narrative strategies. Lndeed, the construction of fictional space and time reveals a double dialectic : the tension between scattering and seettling, between past and present appears at the very heart of the texts. Ln terms of heritage, transmission, traces, contamination and transgression, passages-from one generation or one language to another- constitute the main axis of his writing. As to borders, seen through their crossings and interférences, they seem to be part of a dual-process : rehabiliting a people and his culture, along with claiming an innovative creation space where reading rules and semiotic codes tend to dissolve, but also, where plural memories, voices and silences are found again. The poetics of the frontier, conjures up the terms: hybrid, heteogeneous and crossbreeding, which take an active part in the renovation of contemporary Spanish fiction, and lay the foundations of a man, a citizen, and a writer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (517f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 493-513

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2007/22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.