Intelligence sociale chez l'enfant présentant des troubles sévères du langage et de la communication : étude au moyen d'une échelle d'évaluation clinique

par Isabelle Gervais-Comte

Thèse de doctorat en Psychologie clinique et pathologique

Sous la direction de Gérard Poussin et de Isabelle Soares-Boucaud.

Soutenue en 2007

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Les performances dans le domaine des compétences sociales dans la vie quotidienne ont été examinées sur une population d'enfants présentant un trouble spécifique du développement du langage oral (TSOL) ou un trouble envahissant du développement (TEO). Ces deux populations ont été comparées à des enfants normaux, des déficients intellectuels et des dyslexiques. Les résultats obtenus chez les enfants TSOL (qui se situent à un stade intermédiaire entre les TEO et les sujets contrôles) confirment qu’il existe un lien entre les habiletés langagières et les capacités de mentalisation, le développement de la TOM allant vraisemblablement de pair avec le développement du langage. Le deuxième objectif étant d'établir des valeurs normatives pour l'échelle EASE; 327 enfants normaux de différentes tranches d'âge ont été testés. Les résultats montrent un effet significatif de l'âge dans le développement de la mentalisation et les résultats confirment que cette capacité s'acquiert entre 3 et 5 ans. Des valeurs normatives ont ainsi pu être établies. A l'issue de ce travail, on pourrait proposer l'échelle EASE comme un outil d'aide au diagnostic, en particulier pour le diagnostic différentiel des pathologies induisant des troubles du langage et de la personnalité chez le jeune enfant que sont les TEO (autisme atypique notamment) et les TSOL, qui composent le continuum autistique. Ce diagnostic différentiel est souvent très délicat à poser. Il est pourtant crucial, car la conduite à tenir et le pronostic sont différents. Il serait intéressant de pouvoir disposer en clinique d'outils permettant d'avancer l'âge du diagnostic. L'échelle EASE présente donc tout son intérêt.

  • Titre traduit

    Social intelligence in children with specific langage impairment and deficit in communication : presentation of an assessing clinic scale


  • Résumé

    Performances in social abilities of everyday life were studied in children with specific language impairment or POO (pervasive developmental disorders). Comparison was made with normal children, children with intellectual deficiencies and dyslexic children. Language abilities and social cognition abilities, development of theory of mind being likely to go along with the development of language The second objective is to establish normative values for the EASE scale. Hence, 327 normal children of various age were tested. Results show a significant effect of age on mentalisation development and results confirm that this ability is acquired between 3 and 5 years old. Normative values have been thus established. This study may allow to propose the EASE scale as a tool to help diagnose, in particular to help make different/al diagnosis of pathologies leading to troubles of language and personality in young children, such as "POO" (atypic autism among others) and "SLI". To have clinical tools which enable to make a diagnosis in younger children. The EASE scale therefore presents greatest importance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 181-199

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2007/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.