Modularité et organisation industrielle : le cas des produits et systèmes complexes

par Florent Catel

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Charles Monateri.

Soutenue en 2007

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    S'interrogeant sur l'influence de l'architecture des produits sur les modalités de la coordination, cette thèse vise à contribuer au renouvellement de l'analyse de l'organisation industrielle. La première partie est consacrée à une revue critique de la littérature. On montre que malgré une apparente hétérogénéité, la somme impressionnante des travaux sur la modularité constitue une véritable vision, à la fois globale et cohérente, de l'organisation et de la dynamique industrielle. Celle-ci s'exprime par la réalisation d'un isomorphisme entre la structure des produits et la structure des entreprises. Dans la seconde partie, cette approche de la dynamique industrielle est mise à l'épreuve d'une enquête empirique dans le cas des produits et systèmes complexes. Nos principaux résultats sont les suivants : - L'hypothèse d'isomorphisme est mise à mal par l'enquête empirique et met en doute le postulat des recherches sur la modularité, à savoir la possibilité d'isoler la relation entre la technologie et l'organisation. - La stratégie de modularisation se traduit par une innovation organisationnelle instituant la mise en place d'un nouveau système de production. Les structures industrielles, c'est à dire le produit, le "process" et l'organisation verticale, sont alors articulées autour du "design" des modules.


  • Résumé

    The aim of this research is to provide empirical and theoretical insights to our understanding of the links between technological and organizational dynamics. More precisely, we draw on recent works in industrial economics and strategic management dealing with the concept of modularity. According to this literature, the product architecture is reflected in the organizational architecture. This can be thought as an isomorphism between products and organizations: the more the product is integrated, the more the firm in charge of its design and manufacturing is integrated. We question this thesis by using a survey across firms designing and manufacturing complex systems. Our main results are : - The assumption does not resist this empirical survey. Our interpretation of this result is that the relation between technology and organization cannot be insulated from any other considerations. In particular we contend that modularization is driven by strategic dynamics. - Modular strategies give rise to new production systems in complex products industries. The industrial structures [the product, the process and the vertical supply chain] come to be organized around the new modules

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (377 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 314-337

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205141/2007/34
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.