La responsabilité pour faute dans les rapports intrafamiliaux

par Nathalie Roget

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Patrick Maistre du Chambon.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La responsabilité pour faute a-t-elle vocation à s'appliquer dans les rapports entre parents ou alliés comme elle le ferait dans n'importe quel autre secteur de l'activité humaine ? Inversement, l'existence d'un lien familial est-elle une donnée de nature à infléchir le jeu des règles du droit de la responsabilité ? Au fil des développements, l'auteur s'efforce de démontrer que, si l'article 1382 du Code civil peut parfaitement recevoir application au sein du cercle familial, il n'est pas non plus possible de faire abstraction de la qualité des sujets de droit - ascendants, descendants, époux, partenaires pacsés, etc. Aussi, certaines règles du droit de la famille élèvent-elles des barrières au jeu de la responsabilité civile. Le constat est particulièrement manifeste en ce qui concerne l'incapacité d'exercice du mineur victime. De même, les règles de répartition des biens en régime de communauté peuvent altérer l'effectivité du droit à réparation de la victime. Ainsi, l'application de la responsabilité pour faute dans les rapports intrafamiliaux (Partie 1) n'est pas sans connaître certaines limites (Partie II)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (343 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 318-343. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205141/2007/7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.