Les impacts de l'E-biseness sur la productivité des entreprises

par Kamal Al Masri

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Pierre Angelier.


  • Résumé

    Notre recherche porte sur l'impact de l'e-business sur les performances industrielles. Comme indicateur de ces performances, nous avons retenu la mesure de la productivité. Notre thèse suggère que l'e-business entraîne une réorganisation des activités économiques, ce qui en fait un facteur de productivité. Nous avons étudié les fondements théoriques des gains de productivité obtenus grâce à l'e-business. Le principal outil d'analyse utilisé est la théorie de coûts de transaction. Pour vérifier l'apport de l'e-business dans le monde industriel, nous avons étudié deux secteurs : le secteur de l'électricité et le secteur de la construction automobile. Les résultats de nos analyses montrent que l'e-business permet d'obtenir des gains de productivité importants, notamment grâce à l'amélioration de la coordination entre les agents économiques. Pour pouvoir mesurer avec précision l'apport de l'e-business en termes de gains de productivité, nous proposons une ébauche de modèle de mesure constitué d'une fonction de production de la forme Cobb-Douglas. Ce modèle est adapté des travaux basés sur la théorie de la croissance endogène. L'idée sous-jacente est que l'e-business constitue un changement organisationnel (similaire au changement technique) qui peut agir sur la fonction de production. Le modèle intègre donc une variable représentant ce changement technique. Nous avons remplacé cette variable par un indice représentant le degré d'utilisation de l'e-business dans l'entreprise concernée. Cet indice est construit à partir d'un certain nombre de critères sélectionnés et qui sont censés représenter la réalité e-business de l'entreprise.

  • Titre traduit

    Impact of e-business on the productivity of firms


  • Résumé

    Our research is aimed at studying the impact of e-business on industrial performance. As an indicator of performance, we retain the measure of productivity. Our work suggests that e-business leads to a reorganization of economic activities, which is a factor of productivity. We studied the theoretical foundations of productivity gains obtained by e-business. The main analytical tool used is the theory of transaction costs. To verify the contribution of e-business in the industrial world, we studied two sectors: electricity and vehicle manufacturing. The results of our analyses show that e-business allows for significant productivity gains, particularly because of the improved coordination between the economic agents. To be able to measure exactly the contribution of e-business in terms of productivity gains, we propose a model in the form of a Cobb-Douglas production function. This model is adapted from several works based on the theory of endogenous growth. The main idea is that e-business constitutes an organizational change (similar to technological change) which can act on the production function. The model thus integrates a variable representing this technological change. We replace this variable by an indicator representing the degree of e-business in a particular business unit (the firm). This indicator is built from a certain number of selected criteria, which are supposed to represent the e-business reality of the firm.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (370 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 335-368

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205141/2007/4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 1412
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : GM1091-2007-27
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.