Contraintes chronologiques et biogéochimiques grâce au méthane dans la glace naturelle : une application aux forages du projet EPICA

par Laetitia Loulergue

Thèse de doctorat en Terre, univers, environnement

Sous la direction de Jérôme Chappellaz et de Jean-Marc Barnola.

Soutenue en 2007

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    Alors que le troisième millénaire vient à peine de commencer, il devient de plus en plus évident que les comportements humains ont des impacts directs et indirects sur le système climatique terrestre. Face à ce constat, l'objectif est d'améliorer les simulations numériques des modifications futures du climat et de leurs conséquen la réponse se trouve dans l'exploration du passé. L'air extrait des glaces polaires du Groenland et de l'Antarctique constitue un véritable témoin des évolutions passées de l'atmosphère de notre planète. L'exploitation des données issues des carottes de glace a mis en é corrélation entre les teneurs atmosphériques en gaz à effet de serre (COz, CH4, NzO) et la température depuis des centaines de milliers d'années. Ces études ont par ailleurs révélé que les concentrations élevées en gaz aujourd'hui n'ont pas d'équivalent sur les derniers 650'000 ans, dans la limite de résolution des analyses. Enfin, elles offrent l'opportunité de mieux comprendre le lien entre climat et cycles biogéochimiques, responsable des variations passées de ces gaz et susceptible de rétroagir sur le climat futur. Ce travail de thèse a consisté dans un premier temps à analyser à haute résolution temporelle le méthane piégé dans les bulles d'air des récents forages antarctiques EPICA, à Dôme C et à Dronning Maud Land. Ces analyses nous ont permis ensuite (i) de conceptualiser les causes du lien méthane/climat au cours des derniers 800'000 ans et (ii)d'améliorer la chronologie des gaz piégés dans la glace, tout en discutant la séquence des événements climatiqt hémisphères. Nous concluons que la modulation à basse fréquence des niveaux de méthane est probablement liée à mousson asiatique et au déplacement de la zone de convergence intertropicale. A cette modulation l'apport des zones humides des hautes latitudes lors des transitions glaciaires-interglaciaires. A l'échelle millénaire, au cours des huit dernières périodes glaciaires, nous montrons l'omniprésence d'une variabiliité climatique et la persistance probable d'un mécanisme de bascule bipolaire, redistribuant l'énergie entre les deux poles et au sein des forages antarctiques. Le calcul de la différence d'âge entre les bulles d'air et la glace environnante (delta âge) est entaché pour les conditions climatiques passées. Grâce à la synchronisation des signaux de méthane entre les carottes Epica, en utilisant l'anomalie de béryllium-lO associé à l'événement géomagnétique de Laschamp, nous avons ce delta âge et montrer une forte surestimation par le modèle de densification du névé pendant 1; glaciaire. Ceci nous conduit à réviser à la baisse le retard du dioxyde de carbone sur la température al de transition glaciaire-interglaciaire. Les causes exactes de cette surestimation du delta âge en co restent indéterminées au terme de la thèse; mais elles impliquent très probablement à la fois sur les paramètres climatiques d'entrée du modèle (température, accumulation) et la physique de la densification du névé en conditions glaciaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (257 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 260 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS07/GRE1/0299/D
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS07/GRE1/0299
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.