Conduite à contre-courant. Les pratiques de mobilité dans le Gard : facteur de vulnérabilité aux crues rapides

par Isabelle Ruin

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Hervé Gumuchian.

Soutenue en 2007

à Grenoble 1 .


  • Résumé

    Les crues rapides sont à l’origine des catastrophes naturelles présentant le plus fort taux de mortalité du fait de leur rapidité d’occurrence et de leur extrême violence. Surprenant les populations dans leurs activités quotidiennes, elles frappent en particulier les personnes en déplacement pendant la crise, si bien que les automobilistes représentent jusqu’à la moitié des décès. Les recherches hydro-météorologiques ont permis d’augmenter les échéances de prévision et de diminuer en partie les incertitudes associées, alors qu’en matière de vulnérabilité sociale beaucoup reste à faire. Les experts appellent à une approche compréhensive intégrant sciences sociales et naturelles pour s’intéresser aux réponses des populations. C’est dans ce cadre que s’inscrit cette recherche sur la vulnérabilité des pratiques de mobilité lors de crues rapides. Deux sources d’inadaptation de ces pratiques sont envisagées : d’une part la réticence à sortir d’un mode de fonctionnement « quotidien » au profit d’un fonctionnement « de crise » ; d’autre part l’inadéquation des représentations spatio-temporelles individuelles du phénomène de crues rapides. Utilisant l’enquête par questionnaires ou la cartographie mentale auprès d’un total de 1 428 résidents et touristes en visite dans le Gard, nous avons montré que les pratiques de mobilité à risque sont le résultat de la combinaison de trois facteurs : l’exposition spatio-temporelle, les représentations du risque sur la route ainsi que les contraintes familiales et professionnelles quotidiennes des résidents. Sur la base de ce diagnostic de vulnérabilité, des pistes d’actions préventives ciblées sont ensuite proposées.


  • Résumé

    Flash floods trigger the highest mortality rate in natural disasters because of the rapidity of their onset and extreme violence. They arrive suddenly and surprise people who are in the midst of their daily activities, particularly striking during people's travels. For each catastrophy, up to half of the deaths are road users. Hydro-meteorological research allows for more prediction lead-time and can reduce uncertainty. However, social vulnerability remains an outstanding focus. Experts call for a comprehensive integration of social and natural sciences to better understand public responses. In this context, this thesis addresses people’s travel patterns during flash floods and makes two assumptions : i) people’s unwillingness to change their daily routines, ii) discrepancy between individual space-time representations and actual flash flood phenomenon characteristics. Using questionnaires or cognitive maps to interview a total of 1 428 residents and tourists visiting the Gard « département », we demonstrated that « at risk » travel patterns result in a mix of three factors : spatio-temporal exposure, cognitive understanding of risks on the road, but also daily family and professional constraints. Based on our analysis, we suggest a range of targeted preventative actions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (364 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 209 réf..

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS07/GRE1/0241/D
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS07/GRE1/0241
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.