Rôle des intéractions entre les plantes et place des espèces à stratégie compétitive dispendieuse dans les dynamiques forestières sous l'influence des changements globaux : cas d'un système montagnard et d'un système alluvial

par Patrick Saccone

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jean-Jacques Brun et de Richard Michalet.

Soutenue en 2007

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    Si la plupart des facteurs abiotiques et biotiques de la structuration des communautés végétales ont été identifiés, leurs importances relatives et leurs rôles précis restent souvent sujet à débats. Les questions que soulèvent les réponses de la végétation aux changements globaux relancent la nécessité de compréhension de ces processus écologiques. Dans ce cadre, notre étude se concentre sur le rôle des interactions entres plantes et la stratégie des espèces en tant que facteurs structurant des communautés végétales forestières tempérées. Notre études est focalisée sur un système forestier post-cultural de montagne sur l'adret de St Michel de Maurienne (Savoie) dominé par Acer pseudoplatanus et Fraxinus excelsior et d'un système forestier alluvial sur les berges du Rhône soumis à la pression invasive d'Acer negundo. La place de ces espèces à stratégies intermédiaires dans le contexte particulier des changements globaux questionne la communauté scientifique. [. . . ] L'ensemble de ce travail de thèse a permis de mettre en lumière un pôle de stratégie compétitive dispendieuse. De plus, nous avons décrit une évolution générale des interactions biotiques de la compétition vers la facilitation depuis les milieux les moins contraignants du système alluvial vers les milieux les plus contraignants du système montagnard dans laquelle les réponses des régénérations à ces interactions se discriminent en fonction des espèces et de l'histoire des individus.


  • Résumé

    Most of abiotic and biotic factors structuring plant communities had been identified, but their relative importance and their precise roles lead strong debate among ecologists. The questions pointed out by the response of plants to global change relaunch the needing to understand these ecological processes. Our study focused on the role of plant-plant interactions and on plant strategies as structuring factor of temperate forest communities. Our study sites were a post-cultural mountain forest dominated by Acer pseudoplatanus et Fraxinus excelsior in the Northem French Alps and a riparian forested system in the Rhone River floodplain under Acer negundo invasive pressure. The place of these species, considered as mid-successional, in the context of global changes questions scientists. [. . . ] ln synthesis, our work highlighted an exploitative competitor strategy pole for trees species. Moreover, we have described the change in biotic interactions from competition to facilitation among environmental severity gradients and we have shown that the species responses to these interactions were dependent from the species and the history of targets

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (228 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 204-228

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS07/GRE1/0040/D
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS07/GRE1/0040
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.