Aménagement et réduction du temps de travail : théorie et études appliquées à partir du passage aux 35 heures en France

par Fabrice Gilles

Thèse de doctorat en Science économique

Sous la direction de Yannick L'Horty.

Soutenue en 2007

à Evry-Val d'Essonne .


  • Résumé

    Cette thèse contient trois chapitres traitant du passage aux 35 heures en France. Le premier chapitre analyse les déterminants de la réussite de la RTT, tant en matière de créations d’emplois que d’accroissement de l’emploi non qualifié relativement à l’emploi qualifié. En considérant un cadre d’analyse qui tient compte des principaux canaux de transmission de l’effet de la RTT sur l’emploi, nous montrons que ces deux types de déterminants sont différents. Le deuxième chapitre mobilise l’enquête de la Banque de France sur la durée d’utilisation des équipements (DUE, 1989-2004) pour évaluer l’effet du passage aux 35 heures sur la DUE. Nous trouvons que la RTT aurait occasionné une baisse temporaire de la DUE de 4 à 10 points de pourcentage en 2000 dans les entreprises passées aux 35 heures par rapport aux autres. Dans le troisième chapitre, nous étudions les conditions d’adoption de la RTT. Nous montrons que la prise en compte des contraintes organisationnelles caractérisant les entreprises et présentes dans l’enquête C. O. I. (1997) permet d’expliquer l’essentiel des différences existant entre les entreprises dans les dates de passage aux 35 heures et le bénéfice des aides financières associées.


  • Résumé

    This Ph-D thesis contains three chapters dealing with the reduction of the mandatory weekly working time down to 35 hours in France. Chapter one analyses through which mechanisms and to what extent the Working Time Reduction (WTR) affects job creations and increases the ratio of the employment level of the low skilled to that of the skilled workers at the firm level. In particular, we show that the two types of determinants are different. Chapter two aims at evaluating the impact of WTR on firm reorganization. Through the use of French survey on capital operating time and shiftwork (C. O. T. , 1989-2004) and administrative survey of WTR agreements (1997-2003), we control for existing organizational differences between firms to show that COT decreased in firms that have adopted a WTR before 2001 in comparison to other enterprises. In the third Chapter, the way firms adopt a WTR between 1998 and 2003 is under study. To that purpose, we perform matching estimators using the French C. O. I. Survey (1997). The results show that controlling for organizational constraints helps in explaining a large part of initial differences between firms, with regard to their choice of WTR date of implementation.   

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.( 299 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 277-299

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 344.125 MOR dur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.