La setta dei Perati

par Annarita Magri

Thèse de doctorat en Sciences religieusesLettres

Sous la direction de Alain Le Boulluec et de Jacques Schamp.

Soutenue en 2007

à Paris, EPHE en cotutelle avec l'Université de Fribourg (Suisse) , en partenariat avec École pratique des hautes études (Paris). Section des sciences religieuses (autre partenaire) .


  • Résumé

    L’étude est consacrée au groupe religieux des Pérates, décrit dans la « Refutatio omnium haeresium V, 12-18 » et autrement peu connu. La thèse est partagée en trois parties : une première concernant l’exégèse du groupe, basée sur des « testimonia crucis et ligni » et sur le renversement de plusieurs figures bibliques négatives (Caïn, Esaü, Nimrod), une procédure appelée « Protestexegese » ; une analyse des matériaux païens recueillis par la secte parmi les cultes à mystères ou polythéistes, surtout en rapport avec l’adoration du serpent et l’astrologie ; une tentative de situer le groupe en Asie Mineuse et d’en offrir une perspective sociologique. Les résultats de la recherche permettent d’en montre l’origine chrétienne, même si les éléments chrétiens ont été mélangés d’une façon syncrétiste avec la philosophie grecque, les cultes à mystères, l’astrologie et d’autres composantes ; la connaissance de l’exégèse et de la culture juive par les appartenants au groupe permet de montrer une probable origine à l’intérieur des églises chrétiennes de la disapora, entre Ier et IIème siècles.

  • Titre traduit

    The sect of the Perates


  • Résumé

    This work studies the sect of the Perates, which is described in the Refutatio omnium haeresium V, 12-18 and which is otherwise very little known. The study is divided into 3 main parts : an assessment of the exegesis of the group, founded on a series of “testimonia crucis et ligni”, and on the reversal of some negative figure of the Bible (Cain, Esau, Nimrod), a procedure usually called Protestexegese ; an analysis about the materials gathered by the sect in heathen cults and religions, above all the adoration of the serpent and astrology ; a trial to place the group in the “milieu” of Asia Minor and of a sociological assessment. The results of the research allow to point to a Christian origin of the sect, even if the Christian elements have been syncretistically mixed with Greek philosophy, mystery cults, astrology, and other components ; the knowledge of Jewish exegesis and culture by the sectarians shows a likely origin inside the Christian churches born in the Diaspora among Ist and IInd centuries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (716 p.)
  • Annexes : Bibliogr. vol. 3, p. 659-709. index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 07.12 (1-3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.