ΤΥΠΟΣ et typologie dans le christianisme ancien : une critique de l'image de Paul comme fondateur de l'exégèse typologique

par Steven Di Mattei

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Alain Le Boulluec.

Soutenue en 2007

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études (Paris). Section des sciences religieuses (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse cherche à contester l’image moderne de Paul comme fondateur de l’exégèse chrétienne – tout particulièrement de la typologie – en montrant que cette image a été formée sous l’influence de préjugés dérivant de débats polémiques et de conflits d’interprétation des Ecritures au cours des premiers siècles de l’ère chrétienne. Par l’analyse des emplois du terme TUPOS dans la littérature patristique des trois premiers siècles, la Première Partie de cette étude vise à démontrer que les pré-Antiochiens ne se conforment ni à l’emploi qu’en fait Paul ni à la définition moderne de la « typologie ». Notre enquête se poursuite en montrant comment des exégètes chrétiens sont amenés à comprendre l’emploi de TUPOS chez Paul sous l’influence de sources post-pauliniennes telles que Hébreux 8,5 – créant ainsi une image de l’exégèse de Paul qui reflète plutôt les visées herméneutiques des siècles postérieurs, dans lesquelles l’invocation de Paul comme fondateur de l’exégèse « typologique » faisait partir de l’apologétique de l’église ancienne. La Deuxième Partie s’efforce de rectifier cette image en prétendant, par une analyse détaillée de I Corinthiens 10 ; 1-11, de Romains 5, 12-21, et de Galates 4, 21-31, que l’herméneutique de Paul est plus représentative des pratiques exégétiques juives. A propos des deux premiers passages, l’étude établit que Paul emploie TUPOS pour désigner un passage scripturaire conçu en tant que « modèle » d’après lequel une situation contemporaine ou eschatologique est à comprendre. Le chapitre sur Galates met en évidence que l’allégorie des deux alliances de Paul est en fait une lecture eschatologique de Genèse 16 à travers sa « haftarah », Isaie 54, 1. Cette étude fait progresser notre compréhension de la méthode exégétique de Paul en montrant que son exégèse de l’Ancien Testament obéit plus aux conventions herméneutiques juives du premier siècle, qui cherchaient à eschatologiser la Torah, qu’à la typologie chrétienne, une innovation des siècles ultérieurs.

  • Titre traduit

    TUPOS and typologiy in early christianity : a critique of the image of Paul as the founder of typological exegesis


  • Résumé

    This doctoral dissertation seeks to challenge our modern image of Paul as the founder of Christian exegesis – particularly typology – by demonstrating that this very image was shaped by interpretative prejudices which find their origin in the intra-Christian polemical debates of the second and third centuries. Through an analysis of the use of the term TUPOS in the Patristic literature of the first three centuries, the first half of this dissertation attempts to show how pre-Antiochene uses of the term neither conform with our modern definition of typology, nor with Paul’s use of the term. I then proceed to demonstrate how Christian exegetes came to comprehend Paul’s use of TUPOS through the influence of Post-Pauline sources such as Hebrew 8;5 – thereby creating an image of Paul’s Old Testament exegesis which was shaped by later Christian hermeneutical agendas, wherein the invocation of Paul as the founder of typological exegesis served as part of the apologetic of the ancient church. The second half of my dissertation attempts to rectify this image by arguing, through a close analysis of I Corinthians 10:1-11, Romans 5:12-21, and Galatians 4:21-31, that Paul’s hermeneutic is more representative of Jewish exegetical practices. In regards to the first two passages, I argue that Paul employs TUPOS to denote a scriptural passage which is conceived of as a ‘model’ upon which a contemporary or eschatological situation is to be understood. The chapter on Galatians argues that Paul’s allegory of the two covenants is in fact an eschatological reading of Genesis 16 through its “haftarah”, Isaiah 54:1. This study considerably advances our understanding of Paul’s exegetical method by demonstrating that his Old Testament exegesis is more reflective of Jewish hermeneutical conventions of the first century which sought to eschatologize the Torah, rather than Christian typology, an innovation of later centuries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (357 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 347-357

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 07.3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007EPHE5003
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.