La sylllabe copte : de la philologie à la phonologie

par Jean-Louis Fort

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Gérard Roquet.

Soutenue en 2007

à Paris, EPHE .

Le jury était composé de Jean-Pierre Mahé.


  • Résumé

    La présente étude concerne la langue égyptienne en son état copte, dans sa diversité dialectale et toute son étendue chronologique. Renouvelant en profondeur la problématique syllabique par l’ampleur et la variété de la documentation examinée comme par la démarche suivie, alliant les ressources de la philologie classique à celles de la phonologie la plus moderne, cette recherche vise à définir la syllabe copte sous tous ses aspects. Comme les sources antiques ou modernes d’ordre théorique ne rendent pas vraiment compte de la notion, notre connaissance de la syllabe copte provient surtout des représentations que les coptophones s’en faisaient d’après leurs propres pratiques. Perceptible dans les textes documentaires pour des valeurs variables, cette réalité syllabique est surtout associée aux notations des manuscrits littéraires, que seule la nouvelle approche méthodologique proposée ici permet d’interpréter convenablement. Les résultats obtenus pour différentes analyses de systèmes de signes diacritiques, notamment les surlignes et les accents circonflexes, dont formes et fonctions sont décrites et théorisées pour une portée syllabique précisée et réévaluée, montrent désormais la voie à suivre par la philologie copte. Sur la base de ces résultats, une phonologie de la syllabe copte est esquissée, avec un nouveau canon syllabique, dynamique, justifié par la syllabation oscillante. Malgré des incertitudes toujours présentes liées à l’inventaire segmental du copte et à des analyses synchroniques et diachroniques parfois concurrentes, les derniers apports de la théorie phonologique permettent de mieux cerner la syllabe dans sa délimitation et la complexité de sa structure

  • Titre traduit

    The coptic syllabe: from philology to phonology


  • Résumé

    The present study refers to the Egyptian language in its Coptic stage, with all its dialectal varieties and through out its chronological extent. It completely renews the syllabic problems in Coptic by the extent and the variety of the documentation examined and also the step followed combining the resources of traditional philology to those of the most modern phonology, and aims to define the Coptic syllable, in all its aspects. As the ancient or modern testimonies of theoretical nature do not really account for this concept, our knowledge of the Coptic syllable comes especially from the representations that the ancient native Coptic speakers had, according to their own practices. Perceptible in the documentary texts for variable values, this syllabic reality is especially represented by notations in literary manuscripts, that only the new methodological approach suggested here makes possible a suitable interpretation. The results obtained for various analyses of diacritic systems, especially superlinear strokes and circumflex accents, whose forms and functions are described and theorized for a specified and raised syllabic range, show henceforth the way to be followed by Coptic philologists. The phonology of the Coptic syllable is outlined on the basis of these results, with the presentation of a new and dynamic model, justified by oscillating syllabication. Although we can’t be certain about the analysis of the whole segmental inventory, synchronic and diachronic interpretations, which are sometimes concurrent, the last contributions of phonological theories make it possible to better define the syllabic edges and the complexity of Coptic syllabic internal structure

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (866 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. [626]-680. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 406 (1-4)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 406 A

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12717
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 406 (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.