Le génie militaire de Khālid b. Al-Walīd

par Mohamed Al-Suwaidi

Thèse de doctorat en Histoire arabo-musulmane

Sous la direction de François Déroche.

Le jury était composé de Bernadette Martel-Thoumian.


  • Résumé

    This work is a combination of historic study and analysis of military strategy on the character of Khālid b. Al-Walīd b. Al-Mughīrah of the tribe of Qoraysh which lived In Mecca, is one of the biggest strategists, even the biggest, in the history of the Muslim world. Since his youngest age, the father of Khālid introduced him to the art of the cavalry and to the manipulation of weapons. And he sent him certainly at the Arab's of the desert as most of the young people of Qoraysh to become used to the life in the desert. He took care within his family of the command of the cavalry. Before his conversion in the Islam, he was set against the Prophet Muhammad, and during the day of Uhud shawwāl 3/in March 625, his genius showed itself and it contributed to the defeat of the Muslims in this battle. Some month after its conversion in the Islam, Khālid pointed out by its knowledge to match the battle of Mu' tah against the Byzantine in Jumāda I 8 / September 629, by using new operations both on the plan tactics and opératif and which were worth to him be attributed by the Prophet the nickname of Sayf Allah "God's sabre". After the death of the Prophet in the month of Rabi‘I 11 / June 632, burst a series of revolts into Arabia collectively called Riddah (denial or dissidence). Khalid, by its actions, strengthened the power of the government of Medina. Having put of the order in Arabia, its arrival Khālid in Iraq at the beginning of the year 12/in March 633, was a strategic surprise for the empire Sassanide, and his successive actions he prepared the ground in her. At the beginning of the year 13/in April 634, the Moslem troops which were already in Syria, proved difficulties in front of Byzantine strengths. The first caliph Abū Bakr thus decided to throw(plan) a part of the troops of Iraq in Syria and in the head obviously Khālid, where its spot arrival having crossed the desert of Iraq changed totally gives her. He put in crushing defeat the Byzantine and it repeatedly to arrive finally at what was its masterpiece: the battle of YarmūkOur ambition in this study was double: to make known a man celebrates in the Arabian-Muslim, but almost totally unknown world of the specialists of military history and to evoke the genius of a Soldier who, prematurely, knew how to use all the guiles, the subtleties, and the intelligence which make of a battle a victory. Khālid b. Al-Walīd, Boss of the war, accompanied and supported in a brilliant way the Prophet Muhammad. At the end of our analysis of this outstanding character, we shall hold(retain) two things. First of all, that certain sources tended to darken his image throughout its life, especially after its conversion in the Islam. And secondly, it is indeed necessary us to reflect about the chronology by verifying the correspondence of dates attributed by sources to certain battles. As the case when she coincides with a sacred month

  • Titre traduit

    The military genius of Khālid b. Al-Walīd


  • Résumé

    Ce travail est une combinaison d’étude historique et d’analyse de stratégie militaire sur le personnage de Khālid b. Al-Walīd b. Al-Mughīrah de la tribu de Qoraysh qui habitait La Mecque, est l’un des plus grands stratèges, voire le plus grand, dans l’histoire du monde musulman. Depuis son plus jeune âge, le père de Khālid l’initiait à l’art de la cavalerie et au maniement des armes. Et il l’envoya certainement chez les Arabes du désert comme la plupart des jeunes de Qoraysh afin de s’accoutumer à la vie dans le désert. Il se chargea au sein de sa famille du commandement de la cavalerie. Avant sa conversion à l'Islam, il était opposé au Prophète Muhammad, et lors de la journée d’Uhud en shawwāl 3/ mars 625, son génie se révéla et il contribua à la défaite des musulmans dans cette bataille. Quelque mois après sa conversion à l’Islam, Khālid se fit remarquer par son savoir faire pendant la bataille de Mu’tah contre les Byzantins en Jumādā I 8/septembre 629, en utilisant de nouvelles manœuvres tant sur le plan tactique qu’opératif et qui lui ont valu de se faire attribuer par le Prophète le surnom de Sayf Allah« sabre de Dieu ». Après la mort du Prophète au mois de Rabī‘ I 11 /juin 632, éclata une série de révoltes en Arabie communément appelée la Riddah (apostasie ou dissidence). Khālid, par ses actions, consolida le pouvoir du gouvernement de Médine. Après avoir mis de l'ordre en Arabie, son arrivée Khālid en Iraq au début de l'an 12/ mars 633, fut une surprise stratégique pour l’empire Sassanide, et ses actions successives prépara-t-il le terrain à la chute de cette dynastie. Au début de l’an 13/ avril 634, les troupes musulmanes qui étaient déjà en Syrie, prouvaient des difficultés face aux forces byzantines. Le premier calife Abū décida donc de projeter une partie des troupes de l'Iraq en Syrie et à leur tête évidemment Khālid, où son arrivée sur place après avoir traversé le désert de l'Iraq changea totalement la donne. Il mit en déroute les Byzantins et ce à plusieurs reprises pour finalement arriver à ce qui fut son chef-d'œuvre : la bataille de Yarmūk. Notre ambition dans cette étude était double : faire connaître un homme célèbre dans le monde arabo-musulman, mais presque totalement inconnu des spécialistes d'histoire militaire et évoquer le génie d’un Soldat qui, avant l’heure, savait utiliser toutes les ruses, les artifices, et l’intelligence qui font d’une bataille une victoire. Khālid b. Al-Walīd, Maître de la guerre, accompagna et soutint de manière brillante le Prophète Muhammad, est une figure majeur de l'histoire militaire et justifie une étude de fond, loin de toute considération politico-religieuse. A la fin de notre analyse de ce personnage hors du commun, on retiendra deux choses. En premier lieu, que certaines sources ont tendu à noircir son image tout au long de sa vie, surtout après sa conversion à l'Islam. Et en second lieu, il nous faut en effet réfléchir à la chronologie en vérifiant la conformité des dates attribuées par les sources à certaines batailles. Comme le cas lorsqu’elle coïncide avec un mois sacré

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (449 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 428-446. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 325 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 325 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.