Datation par paléomagnétisme des paléoaltérations du massif Central et de ses bordures : implications géodynamiques

par Caroline Prognon

Thèse de doctorat en Dynamique et ressources des bassins sédimentaires

Sous la direction de Médard Thiry.

Soutenue en 2007

à Paris, ENMP .

  • Titre traduit

    Paleomagnetism datings of palaeoweathering from french Massif central and its edges : geodynamic implications


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les datations des paléosurfaces continentales constituent des points d’ancrage majeurs pour contraindre l’évolution géodynamique d’une région. Le paléomagnétisme s’avère être une méthode adaptée pour dater les paléoaltérations continentales ferrugineuses. Les datations des formations rouges “sidérolithiques” du Massif central indiquent des âges s’échelonnant entre 160 Ma (Jurassique supérieur) dans le bassin de Naussac et 140 Ma (Crétacé inférieur) dans le Lembron. Sur la bordure Sud-Est du bassin de Paris, un niveau hématitique, à la base des argiles de Myennes, a fourni un âge sub-re��cent (0-3 Ma) qui pourrait souligner l’entaille des paysages actuels. Sur le socle cristallin du Massif central et du Morvan la datation des faciès albitisés a fourni un âge triasique soulignant l’origine superficielle de ces faciès. L’ancrage spatio-temporel des paléoaltérations et des paléosurfaces permet de préciser des traits majeurs de l’évolution géodynamique du Massif Central. Sur de vastes régions les paléosurfaces du Trias, du Jurassique terminal et du Tertiaire sont confondues. Il n’y a donc pas eu d’érosion conséquente du socle entre le Trias et la période actuelle, puisque la paléosurface albitisée au Trias est encore présente sur de très grandes surfaces du massif. Les datations du Jurassique supérieur/Crétacé inférieur des paléoaltérations “sidérolithiques” soulignent que le Massif Central ne présentait pas de couverture sédimentaire à cette époque. La reconnaissance et la datation de ces paléosurfaces continentales témoignent de longues périodes de continentalisation du socle et de la relative stabilité du Massif Central tout au long du Mésozoïque.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (170 p.)
  • Annexes : Bibliographie 185 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.