Estimation géostatistique de l’impédance acoustique après migration prestack en profondeur

par François Schaub

Thèse de doctorat en Dynamique et ressources des bassins sédimentaires

Sous la direction de Hélène Beucher.

Soutenue en 2007

à Paris, ENMP .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est d’exploiter au mieux les résultats du traitement des données sismiques en profondeur pour réaliser une simulation géostatistique de l’impédance acoustique. La base de la prospection géophysique est la sismique réflexion, une méthode qui fournit les coefficients de réflexion des interfaces géologiques. Ces coefficients fournissent des informations sur la structure du sous-sol et permettent d’estimer les propriétés pétro-acoustiques de chacune des couches géologiques. Nous utilisons une méthode d’imagerie (la migration) qui permet d’obtenir des données sismiques migrées en profondeur, dont les variations de réflectivité selon l’angle sont conservées. L’analyse de ces variations est alors effectuée sur les panneaux Iso-X le long de trajectoires définies par la variation de la réflectivité avec l’angle d’incidence. Ces trajectoires permettent d’obtenir une première interprétation structurale (le squelette) à laquelle sont associés des attributs tels l’intercept et le gradient. Un pointé sur ces deux squelettes complémentaires permet de délimiter des couches dans lesquelles la simulation sera effectuée. Après avoir interprété sur les sections sismiques et d’autres attributs des éventuelles anomalies en hydrocarbures, nous proposons de contraindre localement la simulation géostatistique pour reproduire ces anomalies. Pour cela, nous nous servons du lien qui existe entre l’impédance acoustique et l’intercept. Nous obtenons finalement une section en impédance acoustique en profondeur, valable sur la globalité de la section étudiée, et qui tient compte des anomalies d’hydrocarbures importantes pour l’éventuelle exploration et production du réservoir.

  • Titre traduit

    Acoustic Impedance estimation after prestack depth migration


  • Résumé

    One of the main goal of geosciences in the petroleum industry is to build accurate and predictive reservoir models, expressed in terms of properties such as geological facies, porosity or acoustic impedance. The seismic reflection technique, at the base of geophysical prospecting, provides the reflection coefficients associated to the geological interfaces. These coefficients give information about the subsurface structures and allow us to estimate the layers petroacoustic properties. We use a preserved amplitude prestack depth migration which gives the depth migrated seismic data, where reflectivity variations versus angle are conserved. The variation analysis is done with the common image gathers sections along trajectories defined by the reflectivity variations with the angle. These trajectories provide a geology depth structural interpretation (the skeleton) with two major AVA attributes: intercept and gradient. A horizon picking phase using both skeletons defines the intervals where the simulation will be achieved. Then, after the interpretation of the hydrocarbons anomalies over the seismic and AVA attributes sections, we propose to locally constrain the geostatistical simulation in order to reproduce these anomalies. To handle it, we use the relationship between the acoustic impedance and the intercept. This method finally provides a depth acoustic impedance section, valid over the whole studied area, which contains the hydrocarbon anomalies for a possible oil and gas exploration & production.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (216 p.)
  • Annexes : Bibliographie 68 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.