Parameter-free measurement of the utility function and loss aversion under prospect theory

par Hilda Kammoun

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Mohammed Abdellaoui.

Soutenue en 2007

à Paris, ENSAM .

  • Titre traduit

    Elicitation non-paramétrique de la fonction d'utilité et de l'aversion aux pertes sous l'hypothèse "prospect theory"


  • Résumé

    Dans ce travail, les fonctions d'utilité des gérants de portefeuilles sont élicitées et leurs degrés d'aversion aux pertes mesurés sous l'hypothèse de la théorie des prospects (1992) et suivant la méthode non-paramétrique d'Abdellaoui et al. (2006). Les résultats obtenus sur le terrain corroborent les résultats obtenus par ces derniers au laboratoire quant à la concavité de la fonction d'utilité pour les gains et la convexité pour les pertes. En ce qui concerne l'aversion aux pertes, nos observations confirment son existence; néanmoins, le gérant de portefeuilles médian est moins averse aux pertes que l'étudiant médian. Les conditions qui caractérisent une expérience réelle du marché mais qui sont difficiles à reproduire dans le contexte artificiel du laboratoire pourraient expliquer les différences de comportement: notamment, la volatilité du marché boursier, les compensations incitatives de Wall Street et le fait que les gérants de portefeuilles acquièrent sur le terrain une gamme de formation et un haut niveau de connaissance qui font qu'ils évaluent les enjeux différenmment des étudiants. La fonction d'utilité doit néanmoins, refléter les préférences de l'individu et l'utilité ne doit pas changer selon la méthode utilisée. En effet, l'étude qualitative des préférences d'étudiants en MBA suivant la méthode non-paramétrique de Baucells et Heukamp (2006) confirme les résultats d'Abdellaoui et al. (2006) pour étudiants. Il est à noter cependant que les étudiants changent de préférence (ne sont plus averses aux pertes mais recherchent le gain) quand l'une des deux loteries offre une plus grande probabilité globale de gain ou une plus grande probabilité de gain maximal combinée avec une perte extrême limitée.


  • Résumé

    This work elicits the utility functions of financial practitioners and measures their loss aversion coefficients under prospect theory (1992) using the parameter-free method of Abdellaoui et al. (2006). The measurements in the field corroborate the latter's measurements in the laboratory regarding the concavity of the utility function for gains and convexity for losses. However, although loss aversion exists in the aggregate, the median practitioner is found to be less loss averse than the median student. Conditions that characterize a real market experience but are difficult to realize in the artificial context of the laboratory may account for the behavioral difference. Among them are the schooling in the assessment of prospects, the volatility of the market and the Wall Street's compensation incentives. An important proviso is that the preferences of the students/practitioners analyzed following another method reflect consistent preferences. The qualitative investigation of the preferences of MBA students using the parameter-free method developed by Baucells and Heukamp (2006) supports the results of Abdellaoui et al. 's (2006) for students. A noteworthy result is the strong tendency to shift from loss aversion to gain seeking for the higher overall probability of gain or the higher probability of maximal gain combined with a limited extreme loss.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (255 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Arts et Métiers ParisTech. Centre d'enseignement et de recherche. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.