Il popolo elettore : discorso, norma e pratiche del primo voto a suffragio universale in Francia e in Italia (1848-1849)

par Gian Luca Fruci

Thèse de doctorat en Histoire politiqueStoria contemporanea

Sous la direction de Pierre Rosanvallon et de Alberto Mario Banti.

  • Titre traduit

    Le peuple électeur : discours, loi et pratiques de la première mise en oeuvre du suffrage universel en France et en Italie (1848-1849)


  • Résumé

    La thèse étudie de façon comparative la première mise en œuvre européenne du suffrage universel (direct masculin) qui se déroule aussi bien sous la Seconde République que pendant les expériences démocratiques italiennes (Venise, États Romains, Toscane). Au niveau du discours et de la loi, la thèse analyse les débats à partir des années Trente et les codifications des années 1848-49, alors que, en ce qui concerne les pratiques, elle se focalise sur la convocation des assemblées constituantes française et romaine. Cette approche pluridimensionnelle permet de vérifier que le caractère collectif du vote de 1848-49 n'est pas le résultat de l'interaction d'une société et d'une vision du politique archaïques avec des institutions supposées modernes, mais la conséquence des conceptions du suffrage et de leur traduction dans la législation électorale. Bref, le protagoniste n'est pas l'individu électeur, mais le «peuple électeur», célébré pour sa sagesse et son penchant naturel au bon choix.

  • Titre traduit

    The Elector People : Discourse, Rules and Practices of the First Voting by Universal Suffrage in France and Italy (1848-1849)


  • Résumé

    The thesis examines - through a comparative approach - the first European realization of the maie direct universal suffrage, which takes place both under the Second French Republic and the Italian démocratie expériences (Venice, Rome, Tuscany). As far as public discourse and law are concemed, the thesis focuses onto the debates starting from the Thirties and the 1848-49's codifications. On the contrary, as far as the political expériences are concerned, it analyses the convocation of the French and the Roman Constituent Assemblies. Thus, this spécifie multidimensional approach allows an actual vérification of the collective aspect of the 1848-49's v te. Besides, it shows itself not as the resuit of the interaction between an arcaic society and political vision and some assumed modem institutions, but as the conséquence of a spécifie concept of the suffrage and as its tranformation into électoral rules. Yet, the protagonist of the whole process is not the individual elector, but a sort of "elector people", who is celebrated precisely because of both his wiseness and his natural inclination towards the best possible choice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (491, 158 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.428-491. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2007-135
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.