La ségrégation socio-spatiale à Medellin (Colombie) : les ensembles résidentiels fermés

par Juan de Jesús Garcia Quintero

Thèse de doctorat en Études urbaines

Sous la direction de Alain Musset.

Soutenue en 2007

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse étudie la fragmentation urbaine, justifiée par le problème de la violence ambiante et omniprésente. Plus particulièrement le cas de Medellín en Colombie, Medellin, avec son titre de la ville la plus « dangereuse du monde » devient un cas d’étude intéressant dans le processus de fragmentation urbaine. Le phénomène de lotissements, de quartiers fermés ou privés est présenté en soi comme une conséquence de la fragmentation socio-spatiale et justifié par un besoin de sécurité. Au-delà des ensembles résidentiels fermés, cette violence a aussi servi à fermer des zones entières de la ville, non pas à l’aide de murs mais avec la peur de la population face à l’acteur armé dans un environnement très complexe de violence que nous essayons de comprendre dans le processus de fragmentation socio-spatiale. L’étude est limitée aux 105 km² de la zone urbaine. Présenté en trois partis :1) Un mélange possible, 2) la ségrégation socio-spatiale de Medellin ; Territoires urbains et identités sociales ; 3) Les frontières internes.

  • Titre traduit

    The socio-spatial segregation in Medellin (Colombia) : the private neighbourhoods


  • Résumé

    This thesis is concerned with the study of urban fragmentation, caused by the ambient and omnipresent fear of violence in society. The study specifically focuses on Medellin in Colombia, which proves an interesting case due to its title as "The most dangerous city in the world". The phenomenon of enclosed or private neighbourhoods appears in part to be a consequence of the fragmentation of society, caused by a need for enhanced security. Beyond the enclosed or private neighbourhoods, violence has resulted in the closure of whole city zones. This partition has not been as a result of concrete walls, but through the fear of the population of armed protagonists in a complex environment of violence. This work aims to understand the fragmentation process in relation to socio-spatial segregation. The study is limited to an area of 105m² of the urban zone and is divided into three parts, namely 1) Possible social mixtures, 2) the socio-spatial segregation of Medellin, urban textures and social identities, and 3) the internal borders.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (305 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.292-304. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2007-122

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.