Les Jeunesses Syndicalistes au Portugal (1913-1926) : idéologie, violence er révolution

par Filipa Freitas

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Bernard Vincent.

Soutenue en 2007

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Ma thèse porte sur les Jeunesses Syndicalistes portugaises, groupement de jeunes qui gagne une importance croissante dans la vie politique et sociale nationale. Dans un premier temps, je dresse un portrait de la société portugaise républicaine des années 10 et j'analyse l'idéologie anarchiste des Jeunesses Syndicalistes prise dans un contexte national et international. La révolution russe altère les fondements de l'idéologie anarchiste juvénile lorsqu'elle introduit le communisme au Portugal. Les liens entre jeunes et communisme sont ainsi traités dans une deuxième partie de la thèse. En effet, la notion de « révolution immédiate » remet en question les méthodes syndicalistes. Les JS sont les premières à adhérer aux pratiques maximalistes, et sont à l'origine des Jeunesses Communistes. Finalement, je traite l'implication des Jeunesses Syndicalistes dans le terrorisme et la violence sociale. La société portugaise est marquée par une conflictualité croissante. Après un apogée des luttes ouvrières et syndicales en 1919-1921, le mouvement social connaît un reflux définitif. Je cite alors l'exemple de la Légion Rouge. J'évoque aussi, les liens entre jeunes et CGT.

  • Titre traduit

    Syndicalist Youth in Portugal (1913-1926) : ideology, violence and revolution


  • Résumé

    My thesis talks about Trade-unionist Youth in Portugal, a group that gains strength and influence in Portuguese society through the twenties. After describing the Portuguese republican society in the tens, I analyse the anarchist ideology of this group, in an international as well as in a national context. The Russian Revolution alters the foundations of this ideology by introducing communism in Portugal. Links between young people and communism are treated in a second part of the thesis. The concept of « immediate revolution » questions deeply the trade-unionist methods. And the young are the first to adopt the new practices involved, giving form to the « Communist Youth ». Finally, I then speak about the implication of the young in forms of social violence and terrorism. Portuguese society is characterized by a growing conflictuality. After a pick in class working struggles, the social movement enters in a phase of recess. I then mention the example of the « Red Legion ». Finally, I evoke the links existing between the young and the CGT.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (722 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.663-722. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2007-59

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.