Etude des interactions cadmium-or par microbalance électrochimique à cristal de quartz et rétrodiffusion de Rutherford

par Walid Kaabi

Thèse de doctorat en Chimie analytique

Sous la direction de Gérard Durand.


  • Résumé

    L'électrodépôt de cadmium sur or et sur platine a été étudié par microbalance électrochimique à cristal de quartz (EQCM) et spectrométrie de rétrodiffusion de Rutherford (RBS). Les résultats ont montré que pour les deux systèmes le processus de dépôt était amorcé en région UPD (Under Potential Deposition), mais différents processus se déroulaient lors du dépôt OPD (Over Potential Deposition) et la redissolution. Pour le système cadmium-or, une étape de formation d'alliage Cd-Au était observée en fin de région UPD et continuait à progresser en région OPD. Ainsi, le processus de redissolution s'était avéré complexe et peu conventionnel, mettant en jeu une étape de redissolution sélective et entraînant l'existence d'une masse résiduelle de cadmium non redissoute, et qu'il serait possible d'éliminer par élargissement du domaine de balayage. En revanche, l'électrodépôt du cadmium sur platine s'était avéré réversible avec redissolution de la continuité du cadmium déposé.

  • Titre traduit

    Study of cadmium-gold interactions by electrochemical quartz crytal microbalance and Rutherford backscattering spectroscopy


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Among metallic thin layer synthesis process, Electrodeposition is known to allow a good structural and dimensions control. Unlike others techniques, proceeding at room temperature permit to electrodeposition to avoid intermetallic compounds formation when a strong interaction exists between substrate and metal deposited. However, electrochemical studies made last years, shown that, for some system, interdiffusion between metal and substrate can occur even at room temperature, leading to the formation of a surface alloy. In this study, we present some results of electrodeposition study of cadmium on gold and on platinum. Deposition, as well as dissolution process, was controlled by Electrochemical Quartz Crystal Microbalance (EQCM) and Rutherford Backscattering Spectrometry (RBS). Results show that for both systems, deposition start at UPD (Under Potential Deposition), but different processes occur during deposition and dissolution. For the Electrodeposition of Cd on Au, a step of Cd-Au alloy formation is observed at the end of UPD region and still progress in OPD (Over Potential Region). Thus, dissolution process turns out to be complicated and leads to a partial redissolution of Cd deposited. On the contrary, the Electrodeposition of Cd on Pt is reversible with the total removal of Cd during the redissolution process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (280 - XXIII p.)
  • Annexes : Bibliogr. 139 références. Bibliographie à la fin des chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 64443
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.