Traces de Markov sur les algèbres de Hecke singulières

par Loïc Rabenda

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de Luis Paris.

Soutenue en 2007

à Dijon .

  • Titre traduit

    Markov traces on singular Hecke algebras


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    En 1985, Jones démontre l’existence et l’unicité d’une trace de Markov sur la suite des algèbres de Temperley-Lieb. Il en déduisit un nouvel invariant sur les entrelacs appelé aujourd’hui ‘Polynôme de Jones’. Hoste, Lickorish, Millet, Freyd, Yetter et Ocneanu vont généraliser ce polynôme en découvrant une unique trace de Markov sur les algèbres de Hecke du groupe de tresses dont les algèbres de Temperley-Lieb sont des quotients. A partir de cette trace, ils obtiennent un invariant polynomial à deux variables sur les entrelacs vérifiant une relation d’écheveau. Le but de notre travail est de construire, par une méthode similaire, de nouveaux invariants sur les entrelacs singuliers. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(59 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 58-59, [20] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2007/53
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.