Biological control of Botrytis cinerea, a destructive plant-pathogen

par Kanak Bala

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Bernard Paul.

Soutenue en 2007

à Dijon .

  • Titre traduit

    Contribution à l'étude de la lutte biologique contre le Botrytis cinerea, agent de la pourriture grise


  • Résumé

    Il est connu que les ‘pesticides’ (produits phytopharmaceutiques) utilisés depuis plus de 100 ans en agriculture sont néfastes, autant pour les vivants que pour l’environnement. Il est urgent de développer un remplacement de ces produits toxiques à l’homme et à son entourage. Le but de ce travail est double : d’abord, trouver les micro-organismes non pathogènes dans les vignobles et, ensuite, les mettre en concurrence avec les parasites de la vigne. Nous envisageons de tirer bénéfice sur deux fronts : 1. Lutte biologique contre les maladies cryptogamiques de la vigne, 2. Déclenchement de la résistance chez la vigne contre les maladies. Les micro-organismes utilisés deviennent ainsi, des ‘bio-fongicides’ qui remplacent les produits chimiques. La vigne est attaquée par plusieurs parasites; les plus importants en Bourgogne sont : le mildiou par Plasmopara viticola, l’oïdium par Uncinula necator, et la pourriture grise par Botrytis cinerea. Pour cette thèse nous avons choisi de nous concentrer sur la « pourriture grise » de la vigne et d’autres végétaux, maladie provoquée par le redoutable champignon, Botrytis cinerea. Nous avons isolé quelques espèces de Pythium non pathogènes à partir du sol de vignobles ainsi que d’autres sols agricoles et forestiers. . .


  • Résumé

    The pesticides used in agriculture for controlling phyto-pathogens have hazardous health effects on plants, animals and humans. Massive application of toxic pesticides is a serious problem today in almost all developing countries. Developing safer, environment-friendly biological products may help in overcoming the risks posed by pesticides and may also help in protecting public health, thereby promoting safer means of pest control. This thesis aims at the Biological control of plant diseases by non-phytopathogenic microorganisms, isolated from soil of vineyards and rhizosphere of crop fields. Introduction of these microorganisms leads to a twofold benefit 1. Biological control of the disease by the antagonist effect of the micro-organisms; 2. Enhanced disease resistance in plants to phytopathogens. Hence, these microorganisms could serve as an alternative to chemical control of plant diseases. Grapevine is challenged every year by fungal and viral and bacterial parasites. Among the fungal, the major ones are downy mildew by Plasmopara viticola, powdery mildew by Uncinula necator, black rot by Guignardia bidwellii, phomopsis leaf, cane spot and fruit rot disease by Phomopsis viticola, Eutypa Dieback by Eutypa armeniaceae and grey mould by Botrytis cinerea. Crown gall by bacterial parasite Agrobacterium tumefaciens, and viral diseases includes Peach Rosette mosaic virus disease, tomato ringspot and tobacco ringspot by nematode Xiphinema americanum. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(269-[31] p.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres, [238] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2007/47
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.