Perception oro-sensorielle des lipides alimentaires : rôle du Fatty Acid Transporter (FAT/CD36) et impacts physiologiques

par Fabienne Laugerette

Thèse de doctorat en Sciences de l'alimentation. Nutrition

Sous la direction de Philippe Besnard.

Soutenue en 2007

à Dijon .


  • Résumé

    Les rats et les souris présentent une attraction spontanée pour les lipides alimentaires. L’origine de cette préférence est encore mal connue. Cependant, un tel comportement laisse supposer qu’il existe un système sensoriel oral de détection des lipides. En effet, des études comportementales recentes menées chez les rongeurs, confirment le rôle du système gustatif dans la préference pour les lipides. Ces travaux de plus en plus nombreux relativisent la contribution des systèmes olfactifs et trigéminaux jusqu'alors impliqués seuls dans la détection des lipides alimentaires et attirent l'attention sur le rôle important que jouent les acides gras à longue chaîne (AGLC) dans la stimulation du système gustatif. Afin de déterminer quelles sont les composantes de ce système de détection orale des acides gras nous avons dans un premier temps étudié la présence de protéines présentant une forte affinité pour les AGLC, au niveau des papilles gustatives. Nos résultats montrent que le Fatty acid transporter, FAT/CD36 est présent au niveau des bourgeons du goût et qu'il est impliqué dans le comportement de préference à l'acide linoleique chez la souris. Puis dans un second temps, nous avons étudié le rôle des voies nerveuses reliant le système gustatif périphérique au système nerveux central dans ce comportement de préference. Il en ressort que les 2 nerfs gustatifs majeurs: la chorde du tympan et le glossopharyngien sont impliqués dans la transmission du signal gustatif suite à une stimulation lipidique orale. L’ensemble de nos résultats convergent pour étayer l'hypothèse selon laquelle chez la souris les lipides alimentaires sont aussi détectés par le système gustatif.

  • Titre traduit

    Oro-sensory perception of dietary lipids : the fatty acid transporter (FAT/CD36) and physiologic impacts


  • Résumé

    Rats and mice exhibit a spontaneous preference for lipids which raises the possibility that an orosensory system is responsible for the detection of dietary lipids. Until recently, perception of dietary lipids was thought to be mediated by textural and olfactory cues. However, recent behavioral studies carried out in rodents, point to a role for gustation as well. Thus, we investigated the components of this oral detection system. First, we searched for a candidate protein with high affinity for long-chain fatty acid (LCFA) present in the taste papillae of the tongue. The fatty acid transporter, FAT/CD36 appears to be a good candidate since we show it is expressed in taste buds. Next we show that knock out mice lacking CD36 have a strongly diminished preference for linoleic acid. Finally, we report that the chorda tympani and the glossopharyngeal nerves are implicated in the transmission of the signal to the central nervous system after an oral stimulus with fatty acids. Taken together, these data support the existence of a gustatory perception of dietary lipids in mice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(129-[21] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 119-127, [179] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2007/15
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.