L'expérience sensorielle du nouveau-né et sa rétention à long terme : une analyse expérimentale de l'apprentissage des odeurs chez l'enfant humain

par Maryse Delaunay-El Allam

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Benoist Schaal.

Soutenue en 2007

à Dijon .


  • Résumé

    Ce travail comporte 3 objectifs: 1) confirmer l'acquisition néonatale des odeurs naturelles du sein maternel; 2) mettre en évidence l'acquisition d'une odeur artificielle lors des premiers épisodes de tétée; 3) évaluer la rétention à très long terme de l'odeur acquise au sein au cours des premières semaines postnatales. 1) Le nouveau-né de 3-4 jours détecte les odeurs maternelles et est également attiré par différentes odeurs d'origine mammaire (sein, sécrétions aréolaires, lait) ou non mammaire (cou). 2) Des nouveau-nés exposés à un odorant exogène (camomille) associé à la tétée au sein acquièrent une préférence envers cet odorant et y sont autant attirés qu’envers l’odeur du lait au bout de 3-4 jours si, en moyenne, 50% des tétées sont associée à la camomille. 3) La rétention de l’odeur de camomille acquise lors des premières semaines de tétées est effective lors de tests réalisés à 6-8 et à 18-23 mois. Ces résultats démontrent que: le nouveau-né humain est attentif aux propriétés olfactives de sa mère, et que la tétée au sein est favorable à l'établissement de préférences olfactives multiples. Les préférences olfactives acquises au sein sont suffisamment stables pour pouvoir être retenues pendant plus d'un an. Elles sont donc en mesure d'influencer les comportements ultérieurs de choix alimentaires ou sociaux.

  • Titre traduit

    Sensory experience in the newborn infant and its long term retention : an experimental analysis of odour learning in human newborn


  • Résumé

    The present research has three objectives: 1) confirming that newborns can acquire the natural odours of their mother's breast; 2) assessing whether an artificial odorant put on the breast is encoded and retained for several hours; 3) evaluating the long term retention of the olfactory experience received while suckling during the first weeks of life. 1) The newborn detects maternal odours and is equally attracted by different mammary (breast odour, areolar secretions, milk) or non mammary (neck) odours. 2) Newborns exposed to an exogenous odorant (camomile) associated with nursling acquire a preference towards it. The attractiveness of camomile equals that of the mother's milk odour after on average 50% of nursing episodes with camomile present. 3) Evidence for long term retention of the camomile odour acquired during the first weeks of breastfeeding can be detected in age-adequate tests made at 6-8 and on 18-23 month-old. These results confirm that maternal odours are salient cues in the environment of human newborns, and that breastfeeding can promote lasting olfactory preferences. Such olfactory preferences are sufficiently enduring to be retained more than a year after the exposure discontinuation. Early odour learning at the breast is thus in a situation to influence the infants' behaviour when they have to respond selectively when facing diversification in the food and social domains.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(163-[14] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 145-163, [242] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2007/11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.