L'Acyl-CoA oxydase 1 humaine : caractérisation biochimique de l’enzyme

par David Alonso Oaxaca Castillo

Thèse de doctorat en Biochimie. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Mustapha Cherkaoui-Malki et de Pierre Andreoletti.

Soutenue en 2007

à Dijon .


  • Résumé

    L’acyl-coenzyme A oxydase 1 (ACOX1) est l’enzyme cinétiquement limitante de la voie de B-oxydation peroxysomale et la déficience de cette enzyme est associée avec une maladie autosomale récessive létale, appelée pseudo-adrénoleucodystrophie néonatale (pseudo-NALD). Deux ARN messagers différents, transcrits à partir d’un gène unique, codent deux isoformes protéiques, respectivement ACOX1a et ACOX1b. Récemment, une mutation localisée au niveau d’un des sites d’épissage, et n’affectant qu’une seule des deux isoformes, a été rapportée chez un patient présentant un défaut de béta-oxydation du C26:0. Dans ce travail nous montrons que les ARN messagers des deux variants sont exprimés dans le foie humain. Nous avons cloné les ADNc codant chacune des isoformes. Après expression hétérologue chez la bactérie Escherichia coli des enzymes ACOX1a et ACOX1b catalytiquement actives, nous avons réalisé la caractérisation biochimique des deux isoformes de l’ACOX1 humaine. L’ACOX1a apparaît moins stable et présente seulement 50% de l’activité spécifique de l’ACOX1b envers le palmitoyl-CoA.

  • Titre traduit

    Human acyl-CoA oxidase 1 : biochemical characterization of the enzyme


  • Résumé

    Human acyl-CoA oxidase 1 (ACOX1) is a rate-limiting enzyme in peroxisomal fatty acids B-oxidation and its deficiency is associated with a lethal, autosomal recessive disease, called pseudoneonatal-adrenoleukodystrophy. Two mRNA variants, transcribed from a single gene encode ACOX1a or ACOX1b isoforms respectively. Recently, a mutation in a splice site has been reported, which results in the defective peroxisomal beta-oxidation of C26:0. Here we show that both mRNA splice variants are expressed in human liver and we investigated the biochemical role of the two human ACOX1 isoforms by heterologous expression of the catalytically active ACOX1a and ACOX1b enzymes in E. Coli. ACOX1a seems to be more labile and exhibits only 50% specific activity toward palmitoyl-CoA as compared to ACOX1b.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(103-6 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 91-103, [114] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2007/10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.