Rôle de la protéine de transfert des phospholipides (PLTP) dans le système reproductif mâle

par Véronique Drouineaud

Thèse de doctorat en Médecine. Biochimie, biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Clément Jimenez et de Laurent Lagrost.

Soutenue en 2007

à Dijon .

  • Titre traduit

    Role of phospholipid transfer protein (PLTP) in male fertility


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La PLTP est un facteur plasmatique capable de transférer des phospholipides entre les lipoprotéines, mais peut aussi échanger d’autres composés amphipathiques tels le cholestérol non estérifié ou la vitamine E. La vitamine E, connue pour son rôle anti-oxydant, est par ailleurs un facteur clé de la fertilité masculine. Les objectifs de ce travail ont donc consisté à rechercher la présence de PLTP et d’identifier son rôle dans le système reproductif mâle. Dans un premier temps, nous avons mis en évidence que la PLTP était présente dans le plasma séminal humain et qu’elle était responsable à 80% de l’activité de transfert des phospholipides dans ce fluide. Dans un deuxième temps, nous avons examiné les conséquences d’un déficit en PLTP sur la fertilité en utilisant un modèle murin déficient en PLTP (KO-PLTP). Le déficit en PLTP n’affecte que la fertilité mâle, se traduisant par une diminution de la mobilité spermatique progressive chez les souris mâles PLTP -/-, associée à une diminution du nombre d’embryons obtenus par fécondation in vitro réalisée avec des spermatozoïdes de souris mâles PLTP -/- (- 60%, p<0. 05) et à une diminution de la fertilité in vivo avec diminution du nombre de nouveaux-nés (- 32%, p<0. 03). La PLTP est exprimée fortement dans l’épididyme des souris sauvages alors qu’une diminution significative du taux d’alpha-tocophérol est observée dans la tête et la queue de l’épididyme des souris PLTP -/- associée à une diminution du contenu des spermatozoïdes en alpha-tocophérol. Ces observations montrent que la PLTP constitue un nouveau facteur clé de la fertilité mâle, peut-être par le biais d’un transfert de la vitamine E.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150-7 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 127-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Médecine-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2099U/2007/10BIS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.