Simulation mentale du mouvement : une approche life-span

par Xanthi Skoura

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Annie Vinter.

Soutenue en 2007

à Dijon .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est d’examiner la prédiction motrice dans une perspective life-span. Nous avons réalisé 3 études en comparant les paramètres temporels de mouvements exécutés (ME) et imaginés (MI) chez les adultes jeunes et âgés. Nos résultats montrent une isochronie entre les MI et ME chez tous les sujets pour des tâches motrices sans contraintes spatiotemporelles fortes. Cependant, quand la difficulté spatiotemporelle augmente, une différence temporelle significative entre MI et ME apparaît chez les sujets âgés. Cette différence est plus importante pour la main non-dominante (MND, gauche) comparée à la main dominante (MD, droite). Ces résultats suggèrent qu’il existe un déclin progressif avec l’âge de la prédiction du mouvement. Nous avons également évalué la capacité des enfants de 6, 8 et 10 ans à imaginer leurs mouvements (traçage des labyrinthes dont la taille variait). Lors de la 1ère étude, nous avons trouvé (i) que les enfants ne modulaient pas la durée des MI en fonction de la taille de labyrinthes, comme le faisaient pour les ME ; (ii) que la durée des MI était inférieure à celle des ME pour toutes les tailles de labyrinthes chez tous les enfants. Cependant, nous avons observé que la corrélation entre les durées des ME et MI augmentait significativement avec l’âge. Lors de la 2ème étude, nous avons examiné si la préférence manuelle était intégrée dans l’imagerie motrice. Nos résultats ont montré que les ME et MI étaient plus rapides pour la MD par rapport à ceux de la MND. Ces résultats indiquent une amélioration progressive avec l’âge de la prédiction du mouvement, et une intégration précoce de la préférence manuelle dans la représentation du mouvement.

  • Titre traduit

    Mental simulation of movement : a life-span approach


  • Résumé

    The aim of this thesis is to examine the motor prediction process from a life-span perspective. We carried out 3 experiments, in which we compared the temporal parameters of executed (EM) and imagined movements (IM) of young and elderly adults. Our results showed an isochrony between IM and EM for all adults when the motor task did not imply high spatiotemporal constraints. However, when the spatiotemporal difficulty of the task increased, a significant temporal difference occurred between IM and EM in elderly adults only. This difference was greater for the non-dominant arm (MND, left) than the dominant arm (MD, right). These results suggest a progressive decline of motor prediction with advance in age. We also examined the capacity of children, age 6, 8, 10 years, to imagine their own movements (tracing between mazes with different widths). In the 1st study, we found that children did modulate the duration of IM according to the maze widths, as they did for the EM, and that duration of IM was inferior to that of EM for all maze widths and for all children. However, we found that the correlation between the duration of EM and IM significantly increased with age. In the 2nd study, we examined if manual preference is integrated into the action representation. Our findings revealed that EM and IM were faster for the MD compared to MND. These results suggest a progressive improvement of motor prediction with age and also put forward the idea that manual preference is early integrated into action representation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 124-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T370
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.