Banques et microbanques dans les Pays en voie de développement : analyse de leur complémentarité et perspectives de réformes

par Koffi Sodokin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Luc Bailly et de Christian Descamps.

Soutenue en 2007

à Dijon .


  • Résumé

    Nous montrons dans cette thèse que les microbanques (les microstructures financières populaires) financent les plans de production des microfirmes dans les pays en voie de développement (P. V. D). Elles sont, par conséquent, impliquées dans la production de revenus de nature nécessairement monétaire. Elles sont des banques de facto fonctionnellement complémentaires des institutions bancaires officielles. Cette fonction monétaire des microbanques dans les P. V. D peut être saisie grâce au concept de paiement en ce qu'il détermine les relations qui s'établissent entre les entreprises et les travailleurs. Nous mettons l'accent sur le fait que les demandes de financement solvables des firmes et des microfirmes sont conjointement satisfaites par les banques officielles et les microbanques. De cela il ressort que, dans les économies les moins avancées, le système bancaire n'est pas dual, mais qu'il est organisé selon une structure atypique en deux paliers. Un premier palier est constitué par la Banque Centrale qui assure l'harmonisation de l'ensemble du système de paiement, un second palier est constitué de deux catégories de banques : les banques commerciales officielles (les banques) et les banques de facto (les microbanques). La complémentarité des banques et des microbanques, qui peut être saisie dans un cadre comptable, s'avère essentielle pour le développement des activités des différents secteurs productifs. C'est dans la direction d'une coordination des banques et des microbanques, et tout en préservant leurs spécificités, que devraient s'orienter les propositions de réformes du système bancaire des P. V. D.

  • Titre traduit

    Banks and microbanks in less developped countries : analysis of their complementarities and reforms perspectives


  • Résumé

    We show in this thesis that microbanks (microfinance institutions) finance the microfirms production cost in less developed countries (LDCs). They enable the generation of monetary income. They are banks de facto and are functionally complementary to official banking institutions. The concept of monetary payments permits us to explain the functional complementarity of microbanks and official banks (banks) in LDCs. Consequently, in the contemporary economies of LDCs, the banking structure is at two stages with an atypical structure. A first stage is constituted of the Central Bank which harmonizes the whole payment system; a second stage is constituted of two categories of banks. The first category is the official commercial banks (banks) and the second category is the banks de facto (the microbanks). The banks and the microbanks play a central role in the macroeconomic process of incomes production by jointly coordinating anticipations and actions of the various economic sectors in LDCs. It is in this perspective of a coordination of the banks, the microbanks and the various economic sectors, that the proposals for reforms of the banking system in LDCs should be directed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(405 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 371-394, [310] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TEDIJON/2007/3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.