Le rôle de l’action dans l’éducation scientifique à l’école maternelle : cas de l’approche des phénomènes physiques

par Catherine Ledrapier

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation. Didactique des sciences et techniques

Sous la direction de Jean-Louis Martinand.

Soutenue en 2007

à Cachan, Ecole normale supérieure .


  • Résumé

    Cette recherche consiste en la conception, l’essai et l’évaluation d’un projet d’éducation scientifique à l’école maternelle. Les prescriptions actuelles prennent peu compte des résultats de la recherche en didactique des sciences et en psychologie. Les questions de recherche sont : En quel sens peut-on parler d’éducation scientifique à l’école maternelle ? Que peut-on raisonnablement envisager? Nous faisons des propositions pratiques en nous inspirant des connaissances et des problématiques en didactique des sciences ; ces propositions s’efforcent d’éviter les pratiques dont la sociologie de l’éducation a montré le caractère socialement discriminant. Le projet repose sur la conception d’activités collectives : activités heuristiques amenant les enfants à des activités de modélisation et de problématisation. Il s’agit d’apprendre à découvrir les phénomènes, à poser et construire des problèmes, à élaborer des relations de variation, à passer du registre empirique à celui de la représentation, à expliquer, à prévoir, et à savoir changer d’avis. Les essais en classe, observations et évaluations, montrent que ces activités débouchent sur l’élaboration d’une première forme de pensée scientifique chez les jeunes élèves (recherche, modélisation, problématisation); elles permettent une évolution conceptuelle, repérable sous forme de “concepts physiques en acte”; elles permettent aussi l’entrée dans des pratiques langagières spécifiques de débat et de discussion, avec apprentissage de formes d’argumentation et d’explication. Les acquis possibles sont différents selon les sections de l’école maternelle ; ils semblent être durables, et plus difficiles à atteindre lorsque les activités sont commencées après l’école maternelle.

  • Titre traduit

    ˜The œrole of the action in the scientific education in the nursery school : case of the approach of the physical phenomena


  • Résumé

    This research consists in the design, trial and evaluation of a scientific educational project in the nursery school. It appears that what is at present contended takes into account neither the results of research in the teaching of the sciences nor those of psychology. Our central question is : What can one at present envisage, didactically speaking, in terms of scientific education in the nursery school ? We put forward new proposals, attempting as far as possible to accord with knowledge and problems of research in the didactics of the sciences, while avoiding practices which are now understood, thanks to the sociology of education to have a socially discriminatory character. The project rests on the proposal of collective activities : heuristic activities leading pupils to modelling and problematisation activities. It is a question of learning to discover the phenomena, to put and build problems, to elaborate relations of variation, to pass of the empirical register into that of the representation, to explain, to foresee, and to know how to change opinion. The results show that these activities allow the elaboration of a first form of scientific thought in young pupils. They allow a conceptual evolution relative to the first concepts of physics approached. Noted thanks to the "concept in action". Finally, they allow entry into the linguistic practices specific to debate and discussion, through the learning in school of argumentation and justification. The acquired potentials, and differentiated according to the stages of the nursery school, seem to remain for the long term and seem more difficult to acquire if these activities are begun after the nursery school.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (428, 493, 232 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 380-418

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Education (Lyon).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE LED (Salle de réf.)
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE LED (Salle de réf.)
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE LED (annexes) (Salle de réf.)
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CTLes / THE LED
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CTLes / THE LED(annexes 1)
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CTLes / THE LED(annexes 2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.