Travail temporaire, marché durable : le travail intérimaire en France

par Mireille Lapoire

Thèse de doctorat en Sciences sociales

Sous la direction de Jean-Claude Thœnig.

Soutenue en 2007

à Cachan, Ecole normale supérieure .


  • Résumé

    Régi par une réglementation stricte restée quasiment inchangée de 1972 à 2004, l'intérim n'a cessé de croître. Pour comprendre les raisons de cette croissance a priori paradoxale, cette thèse s'appuie sur une analyse stratégique et systémique multiniveau. Elle observe le comportement d'acteurs qui participent du système du travail intérimaire et qui ont des relations entre eux : des intérimaires, des entreprises utilisatrices (EU), des agences de travail temporaire (ATT) et des acteurs participant de leur environnement, sur 8 marchés du travail liés à la logistique, au transport, à la téléaction et à l'architecture. Elle analyse leur contexte d'action, la situation de l'emploi et leur situation économique et réglementaire, à l'aide de divers cadres d'interprétation, sociologies du travail, de l'emploi, des marchés et du droit, analyse économique et financière. L'étude des contraintes réglementaires, du caractère coûteux de l'intérim pour les intérimaires, les EU et les ATT et du caractère imprévisible de leur comportement, qui semblaient entraver le développement de l'intérim, a permis de comprendre comment les échanges se sont multipliés et pérennisés. Ce sont les conditions mêmes de ce jeu collectif. Acteurs les plus contraints juridiquement, les ATT ont appris à maîtriser leurs contraintes et celles de leurs "partenaires". Elles s'en sont aussi saisies pour générer des échanges et rendre dépendants des intérimaires et des EU, pourtant a priori libres. Elles réussissent également à mutualiser les coûts des transactions, reportant une partie des charges sur les 3 acteurs principaux de l'intérim et une autre sur des tiers, via notamment le système d'assurance chômage.

  • Titre traduit

    Temporary work, durable market : temporary agency work in France


  • Résumé

    There was a fairly steady increase in temporary agency work (TAW) in France between 1972 and 2004, whereas that work was strictly regulated by rules that remained unchanged. This doctoral thesis aims at accounting for this a priori paradoxical increase. The research is based upon multilevel, strategic and systemic studies. The behaviours of individuals who are involved in the TAW system and in a similar social network were observed : temporary workers, user firms, temporary work agencies, and agents of public services who belong to 8 segments of the labour market connected to 4 sectors - logistics, transportation, architecture and call centres. The contexts of their action, employment, economic and judicial situations were examined within several conceptual frameworks : sociologies of work, employment, market and law, economic and financial analyses. Thus, the legal constraints, the high cost of TAW for workers, users and agencies and the unpredictability of their behaviours, which at first sight seemed to interfère with the development of TAW, were thoroughly analysed ; they can accotait for the way the transactions between these individuals, developed and lasted. These elements turn out to be the very conditions for this collective gaine. More legally bound and controlled than the others, the agencies know how to control their constraints and those of theirs "partners". They also manage to turn them into resources, to make temporary workers and users dependent, even though the latter seem to be a priori free. They finally manage to share out the costs of those transactions. They transfer part of the costs to the 3 main parties of the TAW system and the rest to other parties.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (593 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 483-510

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE LAP (Salle de réf.)
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CTLes / THE LAP
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Bib. Durkheim / THE (ISP) 07 LAP
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.