Interactions peptaïbols/plantes : étude de l'effet de l'alaméthicine, toxine ou éliciteur de réactions de défense, chez la plante modèle Arabidopsis thaliana

par Sonia Rippa

Thèse de doctorat en Stratégies d'exploitation des fonctions biologiques

Sous la direction de Laure Béven.

Soutenue en 2007

à Compiègne .


  • Résumé

    Les peptaïbols sont des peptides hélicoïdaux amphipathiques d'origine fongique connus pour former des pores permettant le passage des ions dans les membranes plasmiques. Des travaux récents ont mis en évidence leurs propriétés élicitrices sur certains végétaux. Nous avons étudié l'effet du peptaïbol alaméthicine sur Arabidopsis thaliana. Ce peptide induit à concentration modérée des réponses physiologiques ayant des traits communs avec la réponse hypersensible végétale. A forte concentration, la molécule est toxique et induit rapidement un clivage caractéristique des ARN ribosomiques. Les propriétés de l'alaméthicine in planta sont vraisemblablement liées à son interaction avec la membrane plasmique, la présence d'acide a-aminoisobutyrique dans sa séquence et sa résistance aux protéases végétales. L'utilisation d'un analogue fluorescent de l'alaméthicine permet d'envisager l'existence d'une cible intracellulaire secondaire.

  • Titre traduit

    Peptaïbols/plants interactions : alamethicin, toxin or plant defense elicitor, in the model plant Arabidopsis thaliana


  • Résumé

    Peptaibols are helicoidal amphipathic peptides produced by soil fungi. They form pores allowing the passage of ions through plasmic membranes. Recent work highlighted their elicitor properties in plants. We studied the effect of the peptaibol alamethicin on Arabidopsis thaliana. Moderate concentrations of alamethicin induce physiological effects belonging to the plant hypersensitive response. Higher concentrations are toxic and quickly induce a characteristic ribosomal RNA cleavage. The properties of alamethicin in plants are probably related to its interaction with the plasmic membrane, to the presence of a-aminoisobutyric acid in its sequence and to its resistance to plant proteases. The use of a fluorescent analogue of alamethicin might suggest the existence of a secondary intracellular target.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (172 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 288 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007 CHA 1688
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.