Réponse des lactocoques aux endommagements de la paroi

par Carmen Bulbarela-Sampieri

Thèse de doctorat en Stratégies d'exploitation des fonctions biologiques

Sous la direction de Jean-Yves Leveau et de Saulius Kulakauskas.

Soutenue en 2007

à Compiègne en cotutelle avec l'AgroParisTech, ENSIA (Ecole Nationale Supérieure des Industries Agricoles et alimentaires) .


  • Résumé

    Le peptidoglycane (PG) est le composant essentiel et majoritaire de l'enveloppe bactérienne. Sa fonction principale est de préserver l'intégrité de la cellule contre la pression osmotique interne. L'apparition des coupures du PG par des autolysines fait partie du processus normal de la croissance de la bactérie, du renouvellement de la paroi cellulaire, de la séparation des cellules, de la germination des spores, de l'autolyse et de la formation des biofilms. Dans la présente étude concernant la réponse des lactocoques à l'activité des hydrolases du PG dans leur paroi, nous avons montré que la résistance à l'hydrolyse par le lysozyme de la bactérie à Gram positif, non pathogène Lactococcus lactis dépend du degré d'acétylation du PG effectué par la surexpression de la déacétylase, PgdA, ou de l'O-acétylase, OatA. Également, nous avons identifié le gène spxB comme un possible régulateur positif d'oatA, et nous avons démontré que son expression est sous le contrôle du système régulateur à deux composants CesSR, lequel répond au stress subit par l'enveloppe cellulaire. Dans notre travail nous avons montré que les gènes qui participent à la réponse au stress de l'enveloppe cellulaire sont également responsables, non seulement de la résistance au lysozyme, mais aussi de la résistance aux antibiotiques aminoglycosidiques et à la vancomycine.

  • Titre traduit

    Response of lactococci to the wall cell damages


  • Résumé

    The peptidoglycane (PG) is the essential component of the bacterial cell wall. Its principal function is to preserve the integrity of the cell from internai osmotic pression. The introduction of breaks by PG 1 hydrolases is part of normal bacterial cell wall growth, processus and is involved in spore germination, autolysis and biofilm formation. Ln the present study of response to cell wall damage by PG hydrolysis, we show that resistance to lysozyme of Gram positive non pathogen bacteria Lactococcus lactis depends on the degree deacetylation of PG : the overexpression of PG déacétylase PgdA or O-acétylase OatA both conferred resistance to the hydrolysis. Also we identified the gene spxB as a possible positive regulator of oatA, and showed that its expression is under the control of the two components system CesSR, which responds to cell wall stress. We showed that genes which take part in the response to the cell wall stress are responsible not only for lactococcal resistance to the lysozyme but also for resistance to aminoglycosidic antibiotics and the vancomycine.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (191 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 346 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007 BUL 1671
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.