Etudes génétiques et fonctionnelles de deux voies d'embryogénèse gamétophytique chez le maïs : l'androgénèse et la gynogénèse

par Pierre Barret

Thèse de doctorat en Physiologie et génétique moléculaire végétale

Sous la direction de Michel Beckert.

Soutenue en 2007

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Des voies alternatives autorisant une reproduction sexuée sans double fécondation existent chez le maïs. Notre étude a porté sur deux de ces voies, l'androgénèse in vitro et la gynogénèse in situ. Nous avons identifié un locus majeur (gym) pour le contrôle de la gynogénèse in situ. Une corrélation a pu être mise en évidence entre le niveau de distorsion de ségrégation observé au locus gym et le taux d'induction gynogénétique. Un gène candidat pour ce caractère a de plus éte�� mis en évidence. Dans le même cadre, la structure génomique de deux lignées isogéniques possédant une grande aptitude à l'androgénèse in vitro a été décrite. Nous avons identifié un gène candidat de type HSP70 et avons montré que des séquences homologues à l'élément Pong du riz étaient mobilisées lors du processus d'androgénèse. Des hypothèses expliquant la pénétrance incomplète observée pour ces deux caractères, ainsi que des perspectives quant à l'évolution possible des plantes de grande culture sont présentées

  • Titre traduit

    Genetic and functional studies of two gametophytic embryogenesis pathways in maize : In situ gynogenesis and in vitro andeogenesis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.171-190

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.