Intérêt nutritionnel de la pomme de terre pour exercer des effets alcalinisants

par Agnès Narcy

Thèse de doctorat en Nutrition

Sous la direction de Christian Rémésy.

Soutenue en 2007

à Clermont Ferrand 1 .


  • Résumé

    Les recherches des dernières décennies ont contribué à établir le rôle majeur joué par l'alimentation dans la prévention de nombreuses maladies. En particulier, l'évolution des régimes occidentaux a été marquée par une diminution de la consommation de produits végétaux, sources de glucides complexes et de micronutriments, et par l'utilisation croissante de produits transformés, ce qui favoriserait le développement de nombreuses pathologies dégénératives. Parmi les boulversements induits par cette "transition nutritionnelle", nous nous sommes intéressés aux conséquences de la diminution des apports de potassium et, en particulier, de sels organiques de potassium aux propriétés alcalinisantes dans un contexte où la charge acide de l'alimentation et les apports de sodium sont très élevés. Ces modifications du rapport Na/K pourraient participer au développement de pathologies chroniques telles que l'hypertension, l'ostéoporose et les lithiases rénales. La pomme de terre, longtemps considérée comme un simple féculent de faible intérêt nutritionnel, est en fait une source majeur de sels organiques de potassium présents principalement sous forme de citrate et de malate. L'intérêt des sels organiques de potassium provient de leur capacité à engendrer, après le métabolisme de leur partie organique, des équivalents bicarbonates de potassium, capables de neutraliser l'excès d'acidité résultant notamment du catabolisme des protéines ou de neutraliser les effets délétères du sel. Ainsi, les travaux menés au cours de cette thèse se sont attachés à mettre en évidence l'effet de la consommation de pomme de terre dans la régulation de l'équilibre acido-basique et minéral de l'organisme chez le rat et chez l'homme. Les résultats de ce travail de thèse ont confirmé que la pomme de terre était susceptible d'affecter favorablement l'équilibre acido-basique et l'homéostasie du calcium et du magnésium pouvant contribuer à limiter les altérations du tissu osseux. Par ailleurs, compte tenu de ses effets bénéfiques sur la citraturie, il est probable qu'elle puisse jouer un rôle dans la prévention des lithiases rénales. Des études à long terme chez l'homme sont toutefois nécessaire pour décrire les conditions dans lesquelles la consommation de pomme de terre peut être pleinement bénéfique via ses effets alcalinisants et sa contribution à la fourniture de glucides.

  • Titre traduit

    Positive impacts of potato on acid-base balance


  • Résumé

    Last decades studies established that the diet plays a major role in the prevention of several diseases. Particularly, Western diets presented a decrease in the consumption of plant foods, which represent a major source of complex carbohydrates and micronutrients, and an increase in processed foods, that may contribute to the development of various degenerative pathologies. Among every changes induced by this "nutritional transition", we studied the impacts of a decrease in potassium consumption, particularly potassium organic salts that present alkalinizing properties, in acid ash and high sodium diet conditions. The change in Na/K ratio may participate to the development of chronic pathologies such as hypertension, osteoporosis and renal lithiasis. Potato, considered for a long time as a starchy food with a poor nutritional interest, is in fact a major source of potassium organic salts present mainly in the form of citrate and malate. Potassium salts have the particularity to yield potassium bicarbonate, through their metabolism, that may neutralise the excess of acidity resulting from protein catabolism or deleterious effects of salt. We decided, thus, to focus in this thesis on the effect of potato consumption in the regulation of acid-base and mineral homeostasis in rats and humans. The results of the present thesis have confirmed that potato may positively affect acid-base and calcium and magnesium homeostasis contributing to limit bone alterations. Furthermore, taking into account the beneficial impact of potato on citraturia, it may play a major role in the prevention of renal lithiasis. Long term studies in humans remain essential in order to describe the conditions in which potato consumption may be effective through its alkalinizing impact and its contribution in carbohydrates supply.

Consulter library

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Details : 1 vol. (125 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 105-125

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007 TDM07
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.