Le management de la créativité en entreprise : effets de l'utilisation de l'intranet sur la créativité des managers

par Anis Khedhaouria

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Claude Jameux et de Céline Desmarais.

Soutenue en 2007

à l'Université Savoie Mont Blanc , en partenariat avec Institut de recherche en gestion et en économie (Annecy) (laboratoire) .


  • Résumé

    La créativité apparaît comme une source potentielle de l’innovation que l’entreprise a intérêt à développer en permanence afin de maintenir durablement son avantage compétitif. Elle correspond aux processus par lesquels une organisation favorise le développement d’idées nouvelles et adaptées au contexte dans lequel elles se manifestent. Si l’ensemble des acteurs de la vie économique s’accordent sur l’intérêt voire la nécessité d’encourager son développement dans l’entreprise, la créativité soulève cependant de nombreuses interrogations d��ordre managérial. Son rapprochement fréquent avec l’innovation est source d’ambiguïté et de confusion au point qu’elle paraît étrangère au management et à l’organisation. Si elle constitue un objectif affiché dans de nombreuses organisations, elle semble être en opposition avec les objectifs de rationalisation qui animent le management moderne. Rapprocher la créativité du management peut paraître paradoxal. En effet, le management tend à appliquer aux processus créatifs des outils de gestion très structurants alors que le développement de la créativité dans l’entreprise appelle des comportements autonomes, plus enclins à bénéficier de liberté de penser et d’action qu’à se laisser restreindre par des processus contraignants. Parmi les outils du management qui portent en eux cette ambiguïté –la tension entre la rationalisation et le développement de la créativité-, les systèmes d’information sont au premier plan. L’intranet plus particulièrement, dont l’usage se développe de manière significative dans les organisations, suscite des controverses dans la littérature. Bien qu’il procède le plus souvent d’une logique d’hyper-rationalisation, certains travaux portant sur les outils de la créativité lui consacrent une place importante. Les conditions dans lesquelles un tel outil peut être déployé dans l’entreprise tout en favorisant la créativité des individus méritent une analyse approfondie. Cette thèse contribue donc à une meilleure compréhension du concept de créativité et met en évidence, à travers l’exemple des intranets « France Telecom » et « Schneider Electric », les effets « créaticides » que peuvent avoir les TIC et plus largement les outils de gestion. Cette compréhension s’avère être un préalable nécessaire pour apporter aux managers des éléments de réflexion et d’action afin qu’ils repensent leurs pratiques du management de la créativité dans l’entreprise.

  • Titre traduit

    Creativity management within firms : impact of intranets usages on manager's creativity


  • Résumé

    Creativity appears to be a potential source of innovation that a company permanently needs to develop in order to durably maintain its competitive advantage. It corresponds to the processes though which an organisation encourages the development of new ideas adapted to the context in which they are put forward. Even if all the actors in economic life are in agreement regarding the importance or even the necessity of its development in companies, the subject of creativity still raises numerous questions of a managerial type. Its frequent comparison with innovation leads to ambiguity and confusion, so much so, that it appear irrelevant to management and the organisation. Although it is a declared objective in numerous organisations, it seems to be directly opposed to the objective of rationalization which is the driving force in modern management. To compare creativity with management could seem paradoxical. In fact, management tends to use very well-structured management tools for creative processes whereas the development of creativity in a company calls for autonomous behaviour, more inclined to benefit from freedom of though and action and not allowing itself to be restrained by constrictive processes. Amongst the management tools where this ambiguity is to be found- a strained relationship between rationalization and creativity-, information systems can be considered as the foremost. The usage of Intranet, in particular, which as developed in a significant manner in organisations, has led to controversy in the literature. Even though its use is more often in keeping with hyper-rationalization, certain works concerned with creativity tools have deemed it to be of considerable importance. The conditions, in which such a tool can be used in companies, whilst at the same time encouraging creativity, merit a more in-depth analysis. Therefore, this thesis aims to contribute to a better understanding of the concept of creativity and focuses on, through “France Telecom” and “Schneider Electric” Intranets by example, the “créaticide” effects of IT and that of management tools in general. This understanding has proved to be a prior necessity in order to provide managers with elements for reflection and action so that they can revise their methods of creativity management within the company.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (341 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 298-318

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Section Economie, gestion, sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Section Economie, gestion, sciences.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.