Les paradoxes de la prolifération nucléaire depuis la fin de la guerre froide

par Tariq Khaitous

Thèse de doctorat en Sciences politiques et relations internationales

Sous la direction de Jean-Paul Chagnollaud.

Soutenue en 2007

à Cergy .


  • Résumé

    Durant la confrontation Est / Ouest, la prolifération des armes nucléaires jouait un rôle de stabilisateur. Elle permettait d’établir un équilibre des forces entre les deux superpuissances et d’éviter une guerre nucléaire. Mais depuis l’effondrement de l’ex-Union Soviétique, la dynamique de la prolifération nucléaire a changé, mais pas les garde-fous. Il y a eu des progrès au niveau du désarmement et de l’universalité du TNP mais à contre courant du mouvement de remise en cause du nucléaire, il y a eu toute une série d’événements qui ont mis en cause l’efficacité du régime de non prolifération en suscitant ainsi une crise de prolifération nucléaire. En 1991, l’Irak avait développé un programme nucléaire clandestin en en suscitant une vire émotion internationale. Le pays avait développé non seulement les moyens de produire des matières fissiles, mais aussi les techniques permettant de les transformer en un engin nucléaire explosif. La Corée du Nord a violé le TNP à plusieurs reprises et a fini récemment par procéder à un test nucléaire. L’Inde, Israël et le Pakistan, trois États dotés de l’arme nucléaire, sont toujours en dehors du régime et en train de développer leur potentiel nucléaire en toute impunité. L’Iran poursuit toujours ses ambitions nucléaires en s’efforçant d’acquérir la bombe atomique et ceux, contrairement aux engagements pris dans le cadre du TNP et de l’AIEA. Le trafic illicite des matières nucléaires par des réseaux clandestins risque de saper le système international de contrôle des matières nucléaires. Le désarmement des cinq puissances n’est pas encore atteint. Le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires n’est toujours pas entré en vigueur et enfin, la négociation de la convention sur l’arrêt de la production de matières fissiles continue de traîner à Genève après sept ans de sa conclusion. Notre approche vise à faire une analyse profonde de la crise de la prolifération nucléaire dans l’après guerre froide à travers une étude succincte de tous ces cas d’échecs. Ainsi nous nous demanderons dans qu’elle mesure le régime de non prolifération pourrait faire face à cette crise et quelles sont les solutions adéquates que la communauté internationale pourrait appliquer pour le sauver de son effondrement total.

  • Titre traduit

    ˜The œparadoxes of nuclear non proliferation since the end of the Cold War


  • Résumé

    During the Cold War, nuclear proliferation helped to establish a balance of power between the U. S and the Soviet Union and allowed them to avoid war. But since the collapse of the Soviet Union, the dynamics of nuclear proliferation changed. Much progress has been made regarding disarmament and the universality of the NPT. However, a serious of world events weakened the Nonproliferation regime and caused a crisis of nuclear proliferation. In 1991, Iraq developed a secret nuclear program that surprised the international community. The country developed not only material fissile, but also the techniques that transform them into a nuclear weapons. North Korea violated the NPT on several occasions and proceeded recently to its first nuclear test. Three nuclear states, India, Israel and Pakistan are still out of the regime and pursuing the development of their nuclear potential. Iran is still continuing its ambitions to acquire nuclear weapons against its commitments to the NPT and the IAEA protocol. The illegal trade of nuclear material in the black market is a threat to the international system and the verification control. The disarmament of the five nuclear powers is not yet accomplished. The Comprehensive Test Ban Treaty has not been implemented and the negotiation regarding the Fissile Material Cut Off Treaty to stop the production of highly enriched uranium has been continuing since 1993. Our approach aims to analyze the crisis of nuclear proliferation since the end of the Cold War through a deep study of its failures. Also, we will examine measures that should be undertaken by the international community in order to stop nuclear proliferation and save the regime from total collapse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(487 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.456-481

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque universitaire. Site des Cerclades.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TD CERG 2007 KHA

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.