Interactions trophiques entre l’huître creuse Crassostrea gigas et les suspensivores benthiques dans deux écosystèmes intertidaux en Basse-Normandie : utilisation des isotopes stables naturels (δ13C, δ15N) et des profils acides gras

par Julio César Marín Leal

Thèse de doctorat en Physiologie, biologie des organismes, populations, interactions

Sous la direction de Michel Mathieu.

Soutenue en 2007

à Caen .


  • Résumé

    Les zones de cultures conchylicoles sont des écosystèmes singuliers où les sources de matière organique particulaire (SMOP) sont diverses et les relations trophiques interspécifiques entre les suspensivores benthiques sont particulièrement complexes. Dans cette étude, les compositions des isotopes stables naturels (δ13C et δ15N) et les biomarqueurs acides gras ont été utilisés pour évaluer la dynamique temporelle des contributions des SMOP (matière organique marine (PhyOM), microphytobenthos (MPB), matière organique terrestre (MOT), matière organique sédimentée (MOS) et les macroalgues Ulva sp. Et Fucus serratus) aux régimes alimentaires de l’huître Crassostrea gigas et de ses compétiteurs potentiels (Mytilus edulis, Cerastoderma edule, Crepidula fornicata, Lanice conchilega et Sabellaria alveolata) dans deux écosystèmes normands (France) contrastés : Baie des Veys (BDV) et Lingreville (LIN). L’approche isotopique a montré que PhyOM a été la source de nourriture prédominante pour les bivalves, en particulier à LIN grâce à la forte influence marine. Cependant, le MPB et les détritus de MOT ainsi que des macroalgues ont également contribué au régime des suspensivores pendant l'été et l'automne en BDV. Cette découverte a été confirmée par le suivi saisonnier des biomarqueurs acides gras, lesquels ont montré une contribution élevée des diatomées et aussi des contributions significatives de bactéries. La dynamique des relations trophiques des macroinvertébrés était dépendante du temps, en fonction du caractère saisonnier de la nourriture disponible. La compétition interspécifique est peu probable parce que les espèces ont montré la capacité d'utiliser les différentes sources disponibles au cours du temps et en particulier pour C. Fornicata, L. Conchilega et S. Alveolata.

  • Titre traduit

    Trophic interactions between the oyster Crassostrea gigas and the macrobenthic suspensivores in two intertidal ecosystems of Normandy (France) as determined by natural stable isotopes (δ13C, δ15N) and fatty acid profiles


  • Résumé

    Shellfish culture zones are singular ecosystems where particulate organic matter sources (POMS) are diverse and where interspecific trophic relations between benthic suspensivores are particularly complex. In this study, the compositions of both natural stable isotopes (δ13C and δ15N) and fatty acid biomarkers were used to evaluate the temporal dynamic of POMS contributions (marine organic matter (PhyOM), microphytobenthos (MPB), terrestrial organic matter (TOM), sedimented organic matter (SOM) and the macroalgae Ulva sp. And Fucus serratus) to the diet of the oyster Crassostrea gigas and of its potential competitors i. E. Mytilus edulis, Cerastoderma edule, Crepidula fornicata, Lanice conchilega and Sabellaria alveolata, this in two contrasted ecosystems of Normandy (France) : the Bay of Veys (BDV) and Lingreville (LIN). The isotopic approach has shown that PhyOM was the main food source for bivalves, particularly in LIN due to the strong marine influence. However, the MPB and the TOM detritus as well as the macroalgae contributed to the diet of suspensivores during the summer and the autumn in BDV. This discovery was confirmed by the seasonal monitoring of fatty acid biomarkers, which has shown a high contribution of the diatoms and also a significant contribution of bacteria. The dynamic of the trophic relations of macroinvertebrates was time-dependent, according to the seasonal character of food available. The interspecific competition is not very likely because the species have shown the capacity to use the various sources available along the year and especially for C. Fornicata, L. Conchilega and S. Alveolata.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XXVI-251 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 212-242

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2007-63
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2007-63bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.