Le style cognitif des enfants autistes de haut-niveau : dépendance ou indépendance à l'égard du champ ? : organisation perceptive et implications cliniques

par Fei Chen

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Alain Lazartigues et de Pascale Planche.

Soutenue en 2007

à Brest .


  • Résumé

    Cette étude a pour objectif d’explorer les performances visuo-spatiales et d’identifier éventuellement un style cognitif particulier chez des enfants avec autisme, à l’aide du CEFT et du Test Samuel (Test de cubes, informatisé). 14 garçons autistes de haut niveau (ou Asperger) ont été comparés à 14 garçons typiquement développés et appariés sur l’âge chronologique (de 8 ans à 12 ans) et la performance globale au test des Matrices-couleurs de Raven. Les analyses des performances au CEFT montrent qu’il n’y a pas de différence significative entre les deux groupes de sujets. La comparaison du taux d’erreurs (ou de non réponse) entre les deux groupes de sujets montre une similarité dans la plupart d’items. Dans le test Samuel, nous avons comparé les résultats de 8 paires de sujets qui ont réussi tous les items. Notre analyse révèle aussi une «préférence» similaire dans l’adoption d’une stratégie en fonction de l’efficacité de la segmentation (globale vs synthétique ou analytique). Le groupe autiste de haut niveau a présenté une hétérogénéité équivalente à celle du groupe témoin, dans l’adoption des stratégies (fréquence de changement de stratégies semblable). Le groupe clinique semble avoir une tendance à recruter la stratégie synthétique plus fréquemment que le groupe témoin. Nous avons observé aussi une transition typique de la stratégie dominante à la stratégie globale chez la plupart des sujets de nos deux groupes lorsque le sujet affronte un item difficile à effectuer. L’ensemble de nos résultats suggère que le portrait classique d’une performance visuo-spatiale supérieure et d’un fonctionnement cognitif « rigide» chez les personnes avec autisme aurait besoin d’être réexaminé. L’effet de la Gestalt et la mobilisation des stratégies cognitives ne s’analysent pas ici en termes d’absence mais en termes de dépendance au style cognitif de chaque sujet. Nous ne pouvons pas définir un style cognitif unique pour la population autistique étudiée en raison d’une absence de différence significative des performances entre nos deux groupes et d’une hétérogénéité des performances et des stratégies cognitives inter-individuelle.

  • Titre traduit

    Cognitive style in children with high-functionning autism : field dependent or field independent ? : perceptive organization and clinical implications


  • Résumé

    The present study aimed to assess the visuospatial performance and to identify the cognitive style in 14 boys with high-functioning autism (or Asperger syndrome) and 14 chronological age (from 8 to 12 years old) and Raven’s score matched typical developed boys, using the CEFT and the Samuel Test (informatized cubes test). No significant difference has been found between performances of our two groups in both tests (although more control subjects succeeded in Samuel test). We compared between these two groups the ratio of errors for each figure of both conditions (“Triangle” and “House”) in CEFT which showed a similar ratio for most figures. Our clinical group adopted in Samuel test a range of strategies (analytic, synthetic, global) just like the control group and these two groups showed the same tendency of strategic changes (from analytic or synthetic dominant strategy to global dominant strategy) when the task turned more difficult. We observed also a tendency to use more frequently the synthetic strategy in our clinical group than in control group. All these results suggest that early findings of autistic visuospatial superiority need to be re-examined in the light of the cognitive style account. Gestalt effect and strategy mobilization were not “absent” in high-functioning autistic children but just dependent on their “cognitive style”. We couldn’t define a unique cognitive style for our clinical group in the present study because of the similarity between groups and the heterogeneity between individuals on both the performance and the cognitive strategy adoption.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 199-217

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRN2007/11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.