Intégration du lien consommateur-ressource dans l'étude de l'influence des activités humaines sur l'hivernage des bernaches cravant dans un écosystème littoral fortement anthropisé

par Diane Desmonts

Thèse de doctorat en Océanologie biologique

Sous la direction de Christian Hily et de Hervé Fritz.

Soutenue en 2007

à Brest .


  • Résumé

    Les activités humaines peuvent entraîner des modifications de comportement et de distribution spatiale chez les animaux susceptibles d’avoir un impact non négligeable au niveau de leur population. Pour des espèces migratrices, elles peuvent rendre un site d’hivernage inutilisable en raison d’un dérangement trop important, obligeant les individus à utiliser d’autres sites. Dans ces sites de report, le niveau d’interférence risque d’être plus élevé ce qui peut entraîner une diminution de l’efficacité alimentaire de tout ou partie des individus. Cependant, l’influence des activités humaines ne peut être évaluée correctement sans tenir compte, dans ce cas précis, des ressources alimentaires de l’espèce étudiée. Le travail de cette thèse a été d’intégrer le lien consommateur-ressource dans l’étude de l’influence des activités humaines. Le sujet a porté plus précisément sur l’hivernage de la bernache cravant « Branta bernicla » dans le golfe du Morbihan (Bretagne Sud), où elle s’alimente essentiellement de phanérogames marines des zostères, dont la zostère naine « Zostera noltii ». Nous avons caractérisé la relation bernaches-Z. Noltii, en termes de distribution essentiellement, à trois échelles spatiales et temporelles imbriquées. De l’évolution en trente ans de la distribution sur l’ensemble du golfe à la position par rapport à la lame d’eau lors d’un cycle tidal, nous avons montré que les ressources alimentaires conditionnaient largement la distribution des bernaches, ainsi que leur comportement à l’échelle du groupe. Nous avons également montré que les activités humaines sont susceptibles de modifier cette relation. En effet, selon leur type, leur position et la taille du groupe de bernaches, le coût énergétique potentiel qu’elles entraînent pourrait conduire certains individus à éviter certains herbiers, ce coût étant trop élevé pour être compensé par un temps d’alimentation plus long. Ce travail a donc contribué à une catégorisation plus générale et robuste des activités humaines en terme de coût potentiel sur les oiseaux hivernant. Si ce travail a permis de mieux comprendre le rôle majeur des ressources dans la distribution des bernaches en hivernage, ainsi que la façon dont les activités humaines peuvent influer sur cette relation, il s’est aussi inscrit dans une démarche de définition d’indicateur d’état des herbiers de zostères. Et nos résultats suggèrent que le comportement et la distribution des bernaches sont de bons indicateurs de l’état de ces herbiers à l’échelle locale mais également régionale.

  • Titre traduit

    Integrating the link between food resource and consumer when studying the influence of human activities on Brent geese wintering in a ecosystem with strong human pressure


  • Résumé

    Human activities can modify animal behaviour and distribution which ultimately can have a significant effect at the population level. For migratory species, a site may become unsuitable for wintering due to high levels of disturbance. As a consequence, individuals will winter on other sites, increasing the level of interference and potentially decreasing feeding efficiency. However, to well estimate the influence of human activities on wintering species, food resources have to be taken into account. The aim of this work was to account for the link between consumer and food resource when studying the influence of human activities on wintering Brent geese Branta bernicla. The study area was in South Brittany (France), where Brent geese feed mainly on eelgrass species such as Zostera noltii. We characterised the relationship between the distribution of Brent geese and Z. Noltii at three spatial and temporal scales. We found that food resources determined Brent geese distribution, from the broad scale of the gulf during thirty years to the position in relation to tide edge during a tidal cycle. We also demonstrated that human activities can modify this relationship. Indeed, the potential energy cost they lead to (depending on their type, their position and geese flock size) could make Brent geese avoiding some Z. Noltii beds. Through this approach of energetic costs of human disturbances, this work also contributed to a more general and robust classification of the possible costs of human activities on wintering birds. This work helps to better understand the importance of food resources for wintering Brent geese distribution, as well as the way human activities may modify this relationship. This study also shows that the behaviour and distribution of wintering Brent geese can serve as a reliable, although coarse, indicator of the state of Zostera beds at the site scale as well as the regional scale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 169-181

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRE2007/11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.