Construction de l'État et politiques de l'enseignement au Congo de 1911 à 1997 : une contribution à l'analyse de l'action publique en Afrique noire

par Claude-Ernest Kiamba

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Patrick Quantin.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 4 .


  • Résumé

    La science politique a longtemps été consacée à l'étude des régimes, des élites politiques, des institutions ou du pouvoir au détriment de l'analyse du fonctionnement de l'Etat au "quotidien", c'est-à-dire de ce que l'Etat fait ou ne fait pas. Or, bon nombre de chercheurs estiment ,aujourd'hui, qu'il faut réinsérer l'analyse politique dans une conception plus dynamique des rapports Etat-société de façon à ce que l'étude de l'Etat s'enrichisse de nouvelles problématiques. Cette thèse tente, de ce fait, de comprendre la construction de l'Etat au Congo, non plus à travers cette démarche orthodoxe, mais à partir d'une analyse objective des logiques et des stratégies déployées par les acteurs politiques dans le but de mettre en oeuvre des programmes de gouvernement dans le domaine de l'enseignement. Autrement dit, elle cherche à démontrer quelles étaient les capacités de ces acteurs à créer des dispositifs "légal-rationnels" autour des politiques réalistes en vue de la modernisation de l'Etat, comment s'opéraient les choix de ces politiques, quelles étaient les alternatives, les débats et les moyens pour les appliquer ; enfin, l'impact de ces politiques sur la construction de l'Etat. Les approches hiérarchiques, stratifiées et interactionniste de la réalité sociale permettent de comprendre les programmes réalisés de 1911 (date de l'institution officielle de l'enseignement) à 1997 (moment du déclenchement de la deuxième guerre civile du Congo) pour construire l'Etat.


  • Résumé

    Political science has traditionally focused on issues pertaining to the study of regimes, political elites, institutions and power, discriminating against analyses of the "day to day" functioning of the State, that is, what the State does or does not do. Yet a great number of scholars consider that political analysis should unfold within a more dynamic envisioning of the State-society relationship so as to foster the knowledge of the State while using new problematiques. This thesis attempts to understand the process of State construction in Congo not from a previous conventional perspective but rather from a thorough analysis of policy-oriented strategies of local political actors in the course of implementing the national education agenda. It aims at showing capacities often used by those actors in creating legal rational mechanisms sustaining State modernization via realistic public policies, how they operate in selecting those policies, which are alternatives offered to them, issues arisen and resources mobilized in the course of implementation, and how they impact the process of State construction. Sequencing and interactionist approaches are useful in understanding various educational programs set against the backdrop of State construction from 1911 (When schooling was officially instituted) to 1997 (at the outbreak of the second Congolese civil war).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (419 f. - 124 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 385-403. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 550002%007-17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.