Éthique du devenir "sujet femme" : le sacré aux frontières de la jouissance

par Mélany Bisson

Thèse de doctorat en Littérature française, francophone et comparée

Sous la direction de Nicole Ollier et de Guy-Robert St-Arnaud.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 3 , en partenariat avec Université de Montréal. Faculté des Etudes supérieures (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat a pour visée d’élaborer une éthique du devenir sujet femme à partir du concept du lieu de la jouissance de la femme développé par Jacques Lacan. Il s’agit d’un concept issu de la théorisation lacanienne de l’inconscient. Ce lieu est un espace où s’énonce quelque chose du féminin qui, selon ce psychanalyste, ne peut être dit complètement dans le système langagier. L’éthique préconisée dans cette thèse est un mouvement qui fait advenir un sujet femme dans son propre désir. Trois discours répertoriés font un lien évident entre ce lieu et le féminin comme position d’énonciation qui advient. Chez Jacques Lacan, le lieu de la jouissance de la femme ouvre à une lecture du mysticisme féminin. Chez Julia Kristeva, le sémiotique, lié au féminin, traverse le système symbolique et passe par le lieu de l’Autre (inconscient) afin de briser l’ordre logique du discours. Le sacré au féminin qui émerge de cette brisure constitue une logique féminine autre, une logique qui ne se laisse pas sacrifier par l’ordre du langage. Le féminin, toujours selon Kristeva, s’exprime de diverses manières, notamment par l’écriture, l’art et la musique. Luce Irigaray, quant à elle, élabore un lieu de la femme exempt du patriarcat et qui permet de véhiculer une autre logique de type fluide. En quoi le féminin est-il spécifique? En quoi n’est-il pas symbolique puisque inscrit dans le système langagier? Le féminin a pour fonction de briser l’ordre symbolique. Notre thèse consiste à : 1) développer un lieu d’énonciation psychique féminin à partir des trois perspectives, celles de Lacan, de Kristeva et d’Irigaray; et à 2) créer une éthique du devenir sujet femme déterminée par ce lieu d’énonciation. L’intérêt de la démarche proposée est de distinguer une position psychique féminine dans la théorisation lacanienne afin d’introduire une éthique fondamentale du devenir femme à partir d’un lieu d’émergence. Cette position éthique du devenir sujet femme se situe dans une perspective du sujet, de sa parole et de son désir singulier ralliant la psychanalyse lacanienne, le champ féministe, la littérature, la théologie, la spiritualité et l’éthique.

  • Titre traduit

    Ethics of becoming the woman subject : the sacred at the limit of the jouissance


  • Résumé

    The goal of this doctoral dissertation is to develop an ethics of becoming the woman subject based on Jacques Lacan’s concept of the locus of jouissance for the woman. This concept is based on Lacan’s theory of the subconscious. This locus is a space where something feminine is created and which, according to Lacan, cannot be completely voiced in the language system. The ethics put forth in this dissertation is a movement enabling a woman subject to surge from its own desire. Three identified theories provide an obvious link between this locus and the feminine as an enunciation position. For Jacques Lacan the locus of jouissance for the woman opens up to an understanding of mysticism as a feature of the feminine. For Julia Kristeva the semiotic, linked to the feminine, goes through the symbolic system and through the Other’s locus (subconscious) in order to break the logical order of discourse. The feminine sacred that emerges from this breach is a feminine logic that is other, a logic that does not allow itself to be sacrificed by the language order. The feminine, according to Kristeva, expresses itself in different ways, notably through writing, art and music. Luce Irigaray outlines a locus where women are exempt from patriarchy and that allows the circulation of a different logic, a more fluid logic. How is the feminine specific? How is it not symbolic, inasmuch as it is inscribed in the language system? The function of the feminine is to break the symbolic order. Our doctoral dissertation consists of 1. A feminine psychic enunciation locus based on the theories of Lacan, Kristeva and Irigaray; 2. An ethics of the becoming woman subject determined by this enunciation locus. The purpose of the proposed approach is to find a feminine psychic position in the lacanian theory in order to introduce a fundamental ethics of the becoming woman subject from the locus of emergence. This ethical position of the becoming woman is situated in the subject perspective, its language and its singular desire, combining lacanian psychoanalysis, feminist theory, literature, theology, spirituality and ethics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (216 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. [198]-219

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007BOR30079
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.